• Séraphina Husset

Que de sang..., que de larmes...

#GuerreCivile, #Djihadistes, #Colère, #Macron, #JeanLucMélenchon #Karma

«Les Djihadistes affûtent leurs armes. 12-14 septembre/11 novembre : montée escalade de la violence, de la terreur.

20 novembre/20 décembre/20 janvier : il ne fera pas bon vivre en Ile de France. »


Mise en garde

Dans cette note de blog que j'ai diffusée le 2 novembre 2020 en infolettre, en tant que médium, je fais état de nombreuses scènes éprouvantes que j’ai canalisées dans un Etat de Conscience Expansée. Je suis consciente que les scènes de grande violence que je décris et auxquelles nous allons être confrontés peuvent choquer, voire déstabiliser. J'en suis d'autant plus consciente que je porte en moi, à l’avance, la souffrance que les futurs événements vont générer. Cependant, ne vaut-il pas mieux d'être avertis à l’avance afin d’être préparés ? 

J’invite chacun, eu égard à sa sensibilité, à lire cette infolettre à son rythme, ou à juste la parcourir, ou à l'ignorer...


Je l'avais prédit

Dans ma dernière infolettre Une guerre civile éclair diffusée le 10 septembre 2020, je faisais état de visions et de révélations concernant notre beau pays. Désireuse de préparer les esprits à ce que allions devoir traverser, je partageais certains messages canalisés en état médiumnique mais intentionnellement, je laissais de côté les passages trop violents. Toutefois, vous conviendrez que ce bref extrait figurant dans Une guerre civile éclair et canalisé le 12 août dernier décrit la douloureuse actualité que nous vivons depuis quelques jours :


« Les Djihadistes vont se réorganiser. Leur plan d'action est parfait. Ils vont le mettre en action courant octobre-novembre ! Les Djihadistes n’attendent qu’une étincelle sociale pour intervenir. [...] Ils sont armés jusqu'aux dents. 

Ils vont faire payer chèrement à la France les humiliations qu’ils ont endurées en tant que Bicos, en tant que sales Arabes. [...] Ils ont endurci leur coeur. Ils se sont aguerris. Ils se sont entraînés à la mort, à faire périr les autres au péril de leur propre vie. Ils sont des machines à tuer. Ils seront des simples exécutants. Au Nom de Allah, ils vont sauver leur honneur qui a été trop sali. [...] »


Charlie Hebdo et ses caricatures

Ne sommes-nous pas en droit de penser que sous couvert de la liberté d’expression et de la liberté de la presse, et au nom de la sacro-sainte laïcité, l’hebdomadaire Charlie Hebdo fait courir un grave danger à la France et aux Français ? L'attentat du 16 octobre 2020 à l’encontre du professeur Samuel Paty et celui perpétué le 29 octobre 2020 dans la basilique de l’Assomption à Nice ne sont-ils pas hélas, une triste et sinistre conséquence de leurs provocations évitables ?

Les personnes égorgées sont, par ricochet, des victimes, les familles des victimes et le corps enseignant sont traumatisés et sous le choc. Nombre d’entre eux vont avoir peur d’exercer un métier qu’ils aiment et qui devient à risque. La tension, la colère vont être palpables et exprimées de plus en plus ouvertement... Car ce n’est que le début d’une longue série de décapitations dans tout l’hexagone...

Oui, nous allons payer le prix fort du droit à la liberté d’expression : des larmes... et du sang...

A titre personnel, je m’étonne que dans l’espace laïque qu’est l’école publique, il soit montré à des adolescents lors de cours d’éducation civique des caricatures touchant le Religieux. En l'occurrence, caricature montrant le Prophète Mahomet nu, dans une posture choquante, particulièrement indigne, dégradante et offensante ! N’y avait-il pas d’autres moyens moins explosifs pour aborder la liberté d'expression ? Pourquoi avoir choisi ce thème précis entre mille ?


Les journalistes de Charlie Hebdo ne savent pas encore que dans peu de temps, l’opinion publique va se retourner contre eux, toutes classes sociales et politiques confondues ! Ils auront tant mis de l’huile sur le feu par leurs provocations incessantes, que de nombreux Français en colère et éplorés vont les rendre pour partie responsables des  innombrables décapitations et mutilations à venir.


La Loi de Causalité étant, il m'a été révélé que leurs caricatures seront brûlées sur les places publiques. A leur tout, ils vont être honnis... Suite à ces tragédies, une loi entrera en vigueur afin de mieux encadrer la liberté d’expression dans le respect de chacun et de tous.



Mise en garde de Jacques Chirac en 2006

Le 9 février 2006, le journal le Monde publiait une interview de Jacques Chirac réalisée par Béatrice Gurrey concernant les caricatures de Mahomet. Voici un extrait de cet article : « Jacques Chirac a haussé le ton, mercredi 8 février en conseil des ministres, jour de la publication de Charlie Hebdo des douzaines de dessins controversés. « Je condamne toutes les provocations manifestes, susceptibles d’attiser dangereusement les passions. [...] Le président a rappelé la position balancée, entre liberté d’expression et respect des croyances. [...] Il a enfin exhorté à un esprit de responsabilité. »


Le 31 octobre dernier, le quotidien 20 minutes reprenait une déclaration de Jacques Chirac en date de 2006 dont voici la teneur : « Tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui, en particulier les convictions religieuses doit être évité. La liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité. Si la liberté d’expression est un des fondement de la République, celle-ci repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances. »


Le lundi 2 novembre, le journal Valeurs actuelles, diffusait une interview de Luc Ferry, ancien ministre de l'éducation nationale. A propos des caricatures de Mahomet, il prenait position en ces termes : « On n'est pas obligé, pour enseigner la liberté d'expression, de montrer des caricatures qui sont à la limite de la pornographie. [...] Je montrerais les caricatures, éventuellement celles de Charlie, mais qui mettent en scène aussi bien Jésus, Moïse et Mahomet. Mais on n'est pas obligé de montrer autant de caricatures qui sont à la limite de la pornographie et qui sont quand même ignobles. [...] »


Pourquoi blesser des millions de musulmans ?

Chaque religion est à la base porteuse d’un Message de Paix et d’Amour universel. Cependant, au fil des siècles, il est vrai que ce Message a été plus ou moins dénaturé au gré des traductions et des interprétations...

N’oublions pas qu’au fil des siècles, dans les religions monothéistes - le Christianisme, le Judaïsme, l’Islam -  des ajouts ont été consignés afin que les croyants se plient à des règles sociales et communautaires strictes, voire étouffantes. C’était une façon pour les chefs religieux, et cela est toujours d’actualité, de maintenir leurs fidèles dans un état de subordination quasi totale.


Rappelons que pour les musulmans, le Prophète est un Etre éminemment sacré à qui il revient d’accorder le plus grand respect. Car, c’est à Lui que l’Archange Gabriel a transmis au 7ème siècle la Parole Divine qui figure dans le Coran.

Pourquoi alors blesser, offenser, humilier de façon récurrente, des millions de musulmans de par le monde en représentant leur Prophète dans des postures choquantes ? Cela n’est-il pas un véritable débat de société qu’il est urgent d’avoir ? 


Pour les Arabes, c’est l’offense de trop sur notre territoire. C’est l’offense ultime ! Une ligne rouge a été franchie depuis des années... Mais, là, c’est le coup de grâce avec la réédition des caricatures de leur Prophète et leur future diffusion dans les collèges...

Beaucoup trop d’entre eux ont par ailleurs été humiliés à cause de leur origine : une blessure vivace dans les coeurs et les esprits... La plupart d’entre eux se sont vus accorder des activités corvéables, misérables : là encore, une blessure vive dans les coeurs et dans les esprits... Et de plus en plus souvent « on » s’attaque à ce qu’ils ont de plus cher :leur Prophète ! La coupe est pleine... Elle déborde...


Dans Vers Une Nouvelle Humanité t. 1, dans l’infolettre diffusée en janvier 2015, Sinistre guerre sainte : des réponses, nous pouvons lire : « Peu de temps après que les journalistes de Charlie Hebdo aient publié les caricatures de Mahomet, le Christ m’apparut et empli de gravité, IL me dit :

« IL NE FAUT PAS TOUCHER AU SACRE ! »

Il ne faut jamais...

Il ne faut jamais sous-estimer la capacité d’une personne haineuse ou d’un groupe à se venger. Il ne faut jamais sous-estimer la capacité d’une personne envieuse, jalouse, à se venger. Mais surtout, il ne faut jamais sous-estimer la puissance d'action d’un ennemi ou d'un groupe à faire du mal au risque d’en subir de graves conséquences.


Pour étayer mon propos, voici deux visions que j’eus le 20 octobre dernier. Dans la première, je vis que les Français brandissant des pancartes revendiquant le droit à la liberté d’expression dans le contexte précis des caricatures de Mahomet étaient comme des enfants naïfs, inconscients n’ayant absolument aucune idée de ce que nous allions devoir vivre, comme s’ils pouvaient empêcher quoi que ce soit avec leur seule intention de vouloir faire respecter la loi... Dans la seconde vision, je vis que toutes ces personnes étaient comme les soldats qui, lors de la guerre de 1914-1918 partirent au front, la fleur au fusil. Nous connaissons la suite... Que de larmes... Que de sang...


Et si le confinement était un prétexte ?

Dans son allocution télévisée annonçant ce nouveau confinement, Emmanuel Macron précisait entre autres : « Les rassemblements publics seront interdits ! » Mes proches m’entendent souvent leur dire : « Les vibrations des voix déclenchent ma médiumnité. » Ainsi, lorsque j’entendis notre président s’exprimer, je canalisais instantanément l’information suivante : 

« ILS ONT PEUR D'UN SOULEVEMENT POPULAIRE. »


Ainsi, nous confiner sous couvert d’empêcher l’épidémie de se répandre n'est-il pas pour nos dirigeants le meilleur moyen de nous cantonner à être des moutons dociles et inoffensifs ? En agissant de la sorte, ne pensent-ils pas, n'espèrent-ils pas neutraliser efficacement et durablement les mobilisations, les soulèvements, les voix d'opposition ? Car, à leurs yeux, le véritable problème est la crainte de soulèvements populaires imminents de grande ampleur pouvant démarrer dans les banlieues. Ils veulent donc éviter ce scénario à tout prix qui mettrait par terre leur projet de faire réélire Emmanuel Macron en 2022. Qui veut la fin, veut les moyens...


Pour aller dans ce sens, dans un bulletin d’information du 30 octobre dernier, un journaliste d’Europe 1 relatait : « [...] Le  Renseignement français s’intéresserait particulièrement à trois groupes [...] il s’agit  des musulmans modérés, des fondamentalistes ainsi que des islamistes prêts à passer à l’action violente. Selon cette source, de nombreux musulmans modérés ont glissé chez les fondamentalistes. Et un nombre de fondamentalistes qui n’étaient pas prêts à passer à l’action terroriste il y a encore quelques semaines ont basculé chez les islamistes.

Là, on n’est plus face à quelques individus à surveiller mais à des masses qui veulent nous détruire. [...] »

Loi de causalité dans son aspect négatif

Les événements que la France commence à vivre sont sous le coup de la Loi de causalité ou Loi du Karma. A ce sujet, le Christ nous livra un Enseignement magistral, universel et intemporel qui s'applique à tous :

« Ne faites pas aux autres ce que vous n'aimeriez pas qu'ils vous fassent.» « Vous récolterez ce que vous avez semez. » « Celui qui a tué par l'épée, périra par l'épée. »

Une action quelle qu’elle soit entraîne immanquablement une réaction ou des réactions en chaîne à plus ou moins longue échéance. En la circonstance, des aspects astrologiques violents dont je faisais état dans la précédente infolettre Une guerre civile éclair sont propices à mettre le feu aux poudres.


Courant août et septembre derniers, mon petit frère Jean-Yves, l'un de mes Guides de l'au-delà, me livra de nombreux messages relatifs aux événements à venir dont une partie figurait dans l'infolettre précédente Une guerre civile éclair.


Je rappelle que toutes les prédictions qui suivent sont des informations canalisées en état médiumnique, et ne sont pas le fruit de mes opinions personnelles. Dans les messages suivants, mon petit frère répète et répète encore et encore les prédictions malheureusement inéluctables :


Le 15 août, il m’informait : « Les événements vont aller en s’accélérant. Mouvements de foule ! De grands mouvements de foule. La France désorganisée. Paris déshumanisé. Les Djihadistes vont prendre les choses en main. La France va brûler. Certains monuments à Paris vont brûler. Des barricades partout ! Emeutes ! Les policiers, la Brigade Anti Criminalité ne vont rien pouvoir faire ! Emeutes sociales de grande ampleur. De grandes émeutes comme au temps de la Révolution Française.


LA FRANCE A FAIM ! LA FRANCE A PEUR DU LENDEMAIN !

LE PEUPLE A PEUR DU LENDEMAIN ! LE PEUPLE A FAIM ! LE PEUPLE N’EN PEUT PLUS DES DIFFERENCES SOCIALES, RACIALES !


Guerre éclair qui va marquer les esprits. Août/septembre/octobre/novembre : mois à haut risque. Décembre/janvier : hécatombe ! Pays à feu et à sang dans de nombreux endroits, dans les grandes métropoles : Lille, Nantes, Bordeaux, Marseille, Avignon. Les Territoires d’Outre-mer touchés partiellement. Cela va être l’horreur vécue au quotidien pour certains. Ecoles fermées. Universités fermées. Magasins fermés. Le pays va vivre dans la peur. Viols collectifs. De nombreux viols collectifs. Paris à feu et à sang ! Des cendres et du sang ! Des cendres et du sang ! Des cendres et du sang ! »


Macron aura mené le pays à la ruine à avoir fait toutes ses concessions à la Finance, aux riches. Il va être honni, banni, répudié comme un mauvais roi. Va se reproduire ce qui s’est produit pour le roi Louis XVI : un remake du passé. Il va être destitué ! Hué ! Suicide à la clé ! Homme lâche qui ne supportera pas que sa réputation soit ternie. »


Le 29 août, mon petit frère me livra ce message :

« Miserere ! Que la France va souffrir ! Que la France va pleurer ! Guerre civile éclair ! Du 12 novembre au 12 décembre : cela ne sera pas beau à voir. Des barricades dans les rues. Beaucoup de sang... Beaucoup de sang va couler. Des victimes innocentes : beaucoup d’adultes, mais également des enfants, des adolescents. Les Djihadistes vont avoir une haine aveugle. Ils vont frapper sans discontinuer.


LA COLERE GRONDE DANS LES BANLIEUES LA COLERE MONTE..., MONTE..., MONTE...


Une horde humaine va se diriger vers les beaux quartiers. Macron poltron, froussard, trouillard ! Il va se réfugier au Fort de Brégançon. Le palais de l’Elysée saccagé. La France : champ de ruines à certains endroits. Cela ne sera pas beau à voir. Le glas va sonner... Le glas va sonner... Le glas va sonner dans les églises...


TERREUR DANS LES BEAUX QUARTIERS. REVOLUTION FRANCAISE : DES KARMAS SE LIQUIDENT.

Jean-Luc Mélenchon va ramener le calme dans la nation. Il sera le seul homme de poigne. Il va impressionner par sa maîtrise des événements, par son langage apaisant. Il va rassembler. Il va être un Rassembleur. Beaucoup vont lui tirer leur chapeau. Beaucoup de ceux qui l’ont décrié vont se joindre à sa bannière. [...]


FRANCE EXANGUE APRES DEUX MOIS DE GUERRE CIVILE.

Dans certains quartiers, cela ne sera pas beau à voir. Des rues jonchées de cadavres. Il faut en passer par là. Les gouvernements successifs ont trop fait de tort, ont trop fait de mal par leur attentisme, par leur manque de jugement, par leur manque d’appréciation des situations préoccupantes, précaires.

LA MISERE GRONDE : UNE MISERE SAUVAGE DANS CERTAINES BANLIEUES...


Les armes se préparent : armes à feu, armes blanches, barres de fer. La révolte va gronder ! Comme pendant la Révolution Française, des hordes vont monter vers les beaux quartiers :


PARIS A FEU ET A SANG PAR ENDROIT.


La police, la B.A.C., les C.R.S., les gendarmes mobiles ne pourront rien maîtriser ! Ils ne pourront rien faire ! Des milliers, des milliers, des milliers de personnes dans les rues. Paris à feu et à sang. De nombreuses personnes égorgées.


GUERRE CIVILE PENDANT DEUX A TROIS MOIS. [...] »

Le 1er septembre, mon petit frère précisait :« Exaspération grandissante. Le mot d'ordre sera :"Jetez les masques ! " Fronde ! Plus aucun masque. "Jetez les masques ! " Fronde ! Plus aucun masque. "Jetez les masques ! " Les politiques ne vont pas en mener large. Dans de nombreux endroits, les masques vont être jetés, brûlés.


Le peuple ne veut plus se laisser être bâillonné. Les hommes politiques n’auront pas le dernier mot ! Les hommes politiques n’auront pas le dernier mot ! Les hommes politiques n’auront pas le dernier mot ! 

Une guerre civile impitoyable : deux camps vont s’affronter. Paris assiégé. Paris encerclé ! Des hordes des banlieues vont déferler sur la capitale, vont déferler dans des lieux stratégiques. Ca ne va pas être beau à voir. [...] Rigueurs de l’hiver. Beaucoup vont mourir de froid. Beaucoup vont mourir de faim : les Sans Domiciles Fixes en particulier. »


Le 3 septembre, je canalisais : « 14 août/14 septembre : les armes se préparent. Les armes se fourbissent. Beaucoup de déflagrations !

Des bastonnades, des ratonades : ils ont eu leur compte ! Maintenant, ils se vengent. Ils vont se venger. Ils vont passer à l’attaque. Des randonnées mortelles. Ils vont procéder par ratissage de quartiers. Il ne fera pas bon à tomber entre leurs mains. Ils vont être d’une sauvagerie inouïe. Ils vont égorger à tour de bras. Les Bicos vont se venger. Les Djihadistes vont se venger ! Le mot d’ordre est passé : "Allah akbar. Allah akbar Allah akbar Notre honneur doit être sauvé. Notre honneur doit être vengé." Ils n’ont pas peur de la mort. Ils s’en glorifient ! La vie n’a pas de prix pour eux. Ils veulent se venger. Ils veulent tuer. Des charniers par endroits.

La France : couvre-feu. Macron haï. Macron honni pour tout le mal qu’il a fait. »


Le 9 septembre, Jean-Yves revint me dire : « Guerre civile atroce. Une guerre civile éclair est en train de se préparer dans la conscience de certains. »


Le 10 septembre, il poursuivait : « Ca va barder en France. Les Français ne sont pas préparés à une guerre civile, tout au plus à des échauffourées. Ils vont être surpris par l’ampleur des manifestations qui vont avoir lieu dans de nombreuses villes en France.


TOUT VA DEGENERER. CHAOS SOCIAL.

Une grande fracture dans la population française. Trop de misère. Trop d’injustices. Les Bobos vont se murer chez eux. Dégradation des bâtiments historiques pour certains à une haute valeur symbolique. Certains quartiers pillés, saccagés.


Les Djihadistes affûtent leurs armes. 12-14 septembre/11 novembre : montée escalade de la violence, de la terreur. 20 novembre/20 décembre/20 janvier : il ne fera pas bon vivre en Ile de France.

Ils ont des codes : ils se donnent des rendez-vous. Ils vont être masqués. Comme les Hulligans. Ils seront plus violents encore que les Hulligans, car ils n’ont rien à perdre. Ils veulent se venger. Ils veulent faire couler le sang des Français. La France à feu et à sang pour quatre à huit longues semaines. Guérillas urbaines qui vont faire de nombreux morts. Cela va être très sanglant, notamment dans les quartiers huppés. La France à feu et à sang. Loi de causalité ! Loi de causalité ! Loi de causalité !


Jean-Luc Mélenchon va délivrer des bulletins quotidiens pour rallier les Français à l’unité nationale. Il va faire preuve de sagacité, de sang-froid, de maîtrise. Il ne va pas se laisser dépasser par les événements. Il va encadrer. Il va donner des conseils forts précieux et utiles. Il va ramener la France à plus de sang-froid. »


Le 11 septembre, mon petit frère Jean-Yves continuait : « Transfusions sanguines. De nombreuses transfusions sanguines, de nombreux mutilés. Cela ne va pas être beau à voir. Des scènes de grande violence. Terreur dans la population.

Karmas résorbés en lien également avec la guerre d’Algérie. Les Français y ont joué un vilain rôle, un mauvais rôle. Rétribution karmique pour beaucoup. Guerre éclair qui va faire des milliers de morts, des milliers de mutilés, d’estropiés.


Les Djihadistes armés jusqu’aux dents vont s’en donner à coeur joie. 8 août /4-14 septembre : ils battent le rappel !

Guérillas : des petits commandos de vingt, trente, quarante hommes sortis de nulle part vont cibler des monuments, des lieux publics, y compris des synagogues, certains journaux également. Ca va être terrible. Ca va être effroyable. Certains Djihadistes tenteront de pénétrer par effraction sur des plateaux TV. Branle-bas de combat... Brouhaha...

François Bayrou va regretter de s’être rallié à Macron. »


Le 13 septembre, Jean-Yves précisait : « Automne brûlant. Que de cadavres dans les rues.


15 SEPTEMBRE/15 OCTOBRE: DES REMOUS VONT COMMENCER.


Les banlieues s’échauffent. Les banlieues vont s’échauffer. Un fait insignifiant va être monté en épingle. Que de larmes des mères vont verser en ne revoyant pas revenir leur enfant... Que de larmes, les mères vont verser... Que de parents vont pleurer... Que d’épouses vont être désespérées... Que de maris vont être consternés... De nombreuses mutilations...


LE POUVOIR CONSTERNE. « ILS » N’ONT RIEN VU VENIR D’UNE CERTAINE FACON.


Black-out ! Fusillades dans les rues. Massacres. Bastille, République, gare du Nord, gare de Lyon. Les gares vont être assiégées. Djihadistes très remontés. Ils ont des listes. Ils ont des adresses de personnalités. Ils ont des codes. Ils communiquent entre eux. Ils ont un calendrier pour planifier leurs représailles. Ils sont très bien organisés. Des groupes fanatiques : des guerriers. Des guérillas urbaines vont encercler un lieu. Paris : couvre-feu. Paris va sonner le glas. »


Le 14 septembre, Je canalisais : « Les Djihadistes fort remontés contre l’état français. Les Français vont payer pour leurs crimes ! Ils vont payer pour leurs ratonnades ! Ils vont payer pour leurs bastonnades ! Ils vont payer pour leurs injures, pour tout ce qui s’est passé dans les commissariats, pour tout ce qui se passe dans les camps de réfugiés, pour tout ce qui se passe dans les camps de transit. Ils vont payer pour tout ! Ils vont payer pour tout ! Ils vont payer pour tout !


La France à feu et à sang. Du sang dans les rues. Du sang partout. Du sang dans le métro. Des explosifs, des attentats ! Les attentats vont reprendre fort violents. Ils se sont déjà concertés : Arc de Triomphe, place de l’Etoile, certains musées : musée du quai Branly. Des ponts : le pont Napoléon III. Ils ont leur cartographie. Ils sont bien huilés. Ils sont bien rôdés.


Machine à tuer. Ils sont des centaines. Ils sont des milliers à briquer leurs armes...

Ils vont agir comme des forcenés, comme des bêtes assoiffées de sang. Dans les prisons, ils s’organisent. Ils se passent des codes. Jour J. : ça va commencer. Des déflagrations dans Paris. Des murs tachés de sang. Avec le sang de certaines victimes, ils vont écrire sur les murs leurs slogans haineux. Ca va être horrible à voir.


Emmanuel Macron totalement dépassé. La Garde Républicaine va être apeurée. Le palais de l’Elysée déserté. Emmanuel Macron va se réfugier au Fort de Brégançon. Il va déserter le Pouvoir... »


Le 18 septembre, mon petit frère confirmait ses propos : « Les Djihadistes armés jusqu’aux dents. Ils vont mener une guerre effroyable contre les Français. Ils vont se venger de tant de brimades, de tant d’humiliations. Cela ne sera pas beau à voir. Que de larmes. Que de drames dans les rues. Le drapeau de la France va être déchiré par certains. Certains ponts vont être maculés de sang : le pont Napoléon III. Beaucoup n’oseront plus sortir de chez eux. Noel terrible... Le glas dans les églises. »


Le 24 septembre Jean-Yves me révélait : « Les Djihadistes : premières incursions dans les écoles, dans les églises. Ils vont agir comme des forcenés. Ils vont agir comme des bêtes sauvages. Rien ne leur fait peur ! Ils sont maraboutés pour cela. Drogue excessive, cocaïne, alcool : un complexe explosif. Ils vont déverser leur haine, leur rage de vivre, leurs souffrances. Pour eux, la France a été un cauchemar. Ils pensaient que c’était une Terre de liberté. Ils voulaient que cela soit pour eux aussi une Terre de liberté. Mais, cela a été une Terre d’esclavage, de vie misérable. Misérabilité ! Ils se sont sentis humiliés, plus malheureux que s’ils étaient restés chez eux. Ils en veulent énormément à la France. Ils en veulent à la Terre entière.


Ils briquent leurs armes. Du 8 octobre [jour où le père d’un élève a dénoncé le cours d’éducation civique durant lequel une caricature de Mahomet fut exposée] - au 8/20 novembre : escalade de la violence. Les écoles, les bars vont être fermés. Couvre-feu à 20 heures. Beaucoup n’oseront plus sortir de chez eux. Des bandes armées vont faire des razzias à Paris, dans des villes, dans certains beaux quartiers. L’économie va tourner au ralenti.


Les Djihadistes sont déjà bien organisés. lls ont leurs plans. Plan A. plan B, plan C. Ils sont très bien organisés. [...] Ils savent ce qu’ils font ! Ils savent ce qu’ils ne veulent plus ! Ils savent ce qu’ils veulent ! Ils veulent imposer à la France l’islam contrôlé, l’islam islamisé. Ils veulent un califat en France. [...]. »


Le 27 septembre, je canalisais : « Automne brûlant : de nombreuses décapitations. Les Djihadistes vont enflammer la toile. Ils sont très remontés. Du 12 octobre au 14 décembre : grande peur, grand stress dans la société française. Djihadistes très remontés. Guerre des gangs ! Deux bandes rivales vont s’affronter en même temps. Deux bandes Djihadistes vont s’affronter. Ce ne sera pas beau à voir à Paris et dans certaines grandes mégapoles : Lille, Roubaix, Tourcoing, Nantes, Bordeaux, Grenoble, Marseille. Certaines villes vont être à feu et à sang. Pillages systématiques...


TROP DE MISERE EN FRANCE ! TROP DE MISERE DANS LES QUARTIERS PAUVRES. »

Le 18 octobre, mon petit frère Jean-Yves revenait me dire : « Une horde incendiaire : ils vont débouler dans les quartiers des riches. « Une horde incendiaire : ils vont débouler dans les quartiers des riches. 18 octobre/20 novembre : ça va barder. »


Le 20 octobre, il me livrait ce nouveau message : « Consternation dans la population française. Des attentats à tour de bras, des viols, des sacrilèges dans les églises, dans les synagogues. Ils vont agir comme des bêtes rugissantes. Ils vont tuer à tour de bras.

Ils se sentent provoqués. Ils n’ont aucune pitié. Ils vont agir comme des bêtes féroces, comme les Huns.

Le 24 octobre, mon petit frère précisait : « Caricatures de Mahomet : les Djihadistes sont à l’affût. En France : branle-bas de combat entre le 15 novembre et le 15 décembre. Une guerre sans merci... »

Ce même jour, je vis que de très nombreuses personnes toutes de noir vêtues - symbole de deuils - allaient supplier la Vierge-Marie de les protéger. J’ai ressenti alors leur énorme souffrance dans mon chakra du coeur. »


Le 27 octobre, mon petit frère ajoutait : « 20 novembre/20 décembre : que la France va pleurer... Que la France va crier... Que la France va gémir... Des millions de personnes vont se barricader chez elles. Elles n’oseront plus sortir. La Brigade Anti Criminalité totalement dépassée. Ecoles fermées ! Eglises cadenassées !


Un raz-de-marée djihadistes va déferler. Les musulmans sont très en colère, très remontés. Ca ne va pas s’arrêter là. Janvier : escalade  Des codes circulent, des mots de passe... Ils vont attaquer par surprise. Le bilan sera très lourd : des milliers de victimes, des milliers d’amputés.


LOI : LA CHARIA !  LA CHARIA VA REGNER EN MAITRE.


Emmanuel Macron est têtu ! Il est arrogant ! Il est imbu de sa personne... Le petit Napoléon bat en retraite. Il va se réfugier au Fort de Brégançon. Il ne va pas en mener large. Il aura mené « son » pays à la ruine...C’est ce qu’il voulait.

Il a fait quatre pactes avec Satan avant de se réincarner. Il s’était juré de faire chuter la France !

Il va être fustigé, haï par des millions de Français qui auront considéré qu’il est allé trop loin dans la provocation. Elysée pillé. Des documents officiels vont être diffusés sur les réseaux sociaux...


Les uns après les autres, les députés de la République en marche poltrons, pleutres vont lâcher le président. Ils feront tout ce qu’ils peuvent pour faire oublier qu’ils se sont ralliés à lui. Il ne restera autour d’Emmanuel Macron qu’une trentaine de députés.

Jean-Luc Mélenchon sera capable de calmer le jeu. Il va faire preuve de sang-froid. » 


Le 29 octobre, (jour où trois personnes furent tuées à Nice) je canalisais : « Les écoles vont se fermer les unes après les autres. Les politiques ne vont pas en mener large. Ils croient qu’ils vont remporter la partie facilement, mais cette guerre est loin d’être gagnée. Elle va faire de nombreux malheureux, des milliers d’estropiés, des milliers d’égorgés : de femmes, d’enfants, hommes, vieillards.

Les Djihadistes sont assoiffés sang. Ils vont égorger à tour de bras. Le mot d’ordre est donné ! 4/8/12 novembre/20 décembre : cela va aller crescendo.

La France va s’embraser. La France va sombrer dans le chaos pendant six, huit, dix longues semaines. Ca ne sera pas beau à voir. Vous allez être atterrés, vous allez être consternés. Le pays va sombrer dans la peur, dans la neurasthénie. Emmanuel s’est entêté. Il va le payer très cher. Il va en perdre la vie lui aussi. Il ne pourra supporter sa défaite, son échec. Il va se suicider. Il aura fait beaucoup de mal à la France. » 


Ce même jour, je prévins deux amis leurs disant : « Il va y avoir d’autres morts à Lyon, Strasbourg, Marseille et Grenoble. » Le 31 octobre dernier, nous avons appris qu’un prêtre orthodoxe avait été grièvement blessé à Lyon...


Le 1er Novembre, mon petit frère revenait me dire : « Le petit Macron : une baudruche qui se dégonfle. Il ne va pas en mener large quand il va voir les manifestations parisiennes.

Des hordes, des hordes, des hordes vont descendre dans la rue.

Des Blacks, des Beurs, des Français en colère, des Français contrariés, des personnes âgées, les anti-masques. "A bas les masques ! A bas les masques ! A bas les masques !" Janvier/février : plus aucun masque.


LA SIXIEME REPUBLIQUE EST EN PREPARATION. LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE.

Jean-Luc Mélenchon va faire parler de lui dans le bon sens du terme. Toute la magie noire qu’il a reçue ces dernières années [de certains adversaires politiques] avait pour but de le discréditer. Il retrouve tous ses pouvoirs. Nous l’adombrons [Nous insufflons en lui nos Energies] en profondeur. Il va faire la Une des journaux. Beaucoup vont lui tirer son chapeau : presse nationale, presse internationale.


IL VA SORTIR LA FRANCE DU CHAOS DANS LEQUEL LE PETIT BONAPARTE L’A PLONGEE. »


Le 2 novembre, Jean-Yves précisait : « 15 novembre/15 décembre : TOUT se joue. Le destin de la France bascule. La France coupée en deux. La rage au coeur pour des millions de Français. La France coupée en deux : la France d’en bas, la France d’en haut. La rage au coeur pour des millions de Français. La rage au coeur pour des millions de Français :


ILS NE VONT PAS PARDONNER A MACRON SA TRAHISON.

Dans les rues, des banderoles, des pancartes ! Des millions de Français vont descendre dans les rues, exaspérés, angoissés, apeurés, affolés par les nouvelles restrictions gouvernementales. Ils ne peuvent plus supporter cet enfermement, cet embrigadement. Les muselières : ça ne passe plus ! Les muselières : ça ne passe plus ! Les muselières : ça ne passe plus !


GRAND CHAOS SOCIAL. GRAND CHAOS SOCIAL. GRAND CHAOS SOCIAL.


15 décembre/15 janvier : la France à feu et à sang. Emmanuel Macron va se réfugier au Fort de Brégançon. »


Ce même 2 novembre, j'envoyais à 8 h 45 un sms à un proche dans lequel je disais : « Je sens qu'un attentat est en train de se préparer. Je pense que cette fois-ci il va toucher une synagogue et qu'il y aura plusieurs personnes tuées. » Le soir même, nous apprenions qu'en Autriche, un attentat avait fait quatre morts et blessé une vingtaine de personnes près d'une synagogue.


Suite à ce nouvel attentat, Emmanuel Macron prit la parole relayée par BFMTV : « Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien. »

Je me permets d'ajouter : « Oui, Monsieur Macron, vous allez voir à qui vous avez affaire ! »

Du chaos surgit l'ordre

« Du chaos surgit l’ordre. » Dans cette phrase puissante et à première vue déconcertante, Thot l’Atlante, Maître de Sagesse nous enseigne dans Ses XV Tablettes sur les transformations nécessaires à travers lesquelles individuellement et collectivement nous devons passer afin que règne l’Harmonie dans nos vies.

Nous devons garder présent à l’esprit que les changements, les bouleversements aussi pénibles et douloureux soient-ils ont une raison d’être, car ils font TOUS partie du Plan Divin. Quand une société est allée trop loin sur des chemins de traverse, il lui faut impérativement abandonner, de gré ou de force, les paradigmes qui ont contribué à son naufrage !


Le  20 octobre dernier, je canalisais :

« Le mal quitte la Terre. 2021/2024 : tout est assaini. Le mal quitte la Terre. 2021/2024 : tout est assaini.   Le mal quitte la Terre. 2021/2024 : tout est assaini. »

Très souvent, cela ne se fait pas sans douleur. Toutefois, au regard de la Loi du karma et de l'Equilibre Divin, c'est un mal nécessaire que le collectif va devoir transcender. Ce processus est une étape indispensable afin que s'instaure à tout jamais le Paradigme Divin souhaité par Dieu Lui-Même et par toutes les Grandes Hiérarchies de Lumière et qui se manifestera par une Humanité pacifique et fraternelle.

Chers amis, Restons concentrés, restons en unité de coeur et d’action. Soyons alignés : coeur -  âme  - esprit. Et, en ces jours difficiles, nous pouvons nous remémorer et faire nôtre la Promesse Divine que Dieu fit à Moïse avant qu’Il ne franchisse la Mer Rouge :

« MON ANGE MARCHERA DEVANT TOI. »

Paroles de Paix d'un Sage de l'Islam Afin d'apporter un regard d'Amour et de Paix sur l'Islam, je vous invite à découvrir la vie et l'Enseignement de Tierno Bokar, Maître Soufi Malien - désincarné en 1937 - que certains ont comparé à Saint François d'Assise. Il enseignait : « Notre planète n’est ni la plus grande ni la plus petite de toutes celles que notre Seigneur a créées. Ceux qui l’habitent ne peuvent donc s’affranchir de cette loi : nous ne devons nous croire ni supérieurs ni inférieurs aux autres de l’univers, quels qu’ils soient. Les meilleures des créatures parmi nous seront celles qui vivront dans l’Amour et la Charité et dans le Respect de leur prochain. Droites et lumineuses, elles seront comme un soleil qui se lève et qui monte droit vers le ciel. » 



Infolettre diffusée le 2 novembre 2020 par courriel.

36 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now