• Séraphina Husset

Swami Ramdas, "petit papa"

#Hindouisme, #Inde, #Brahman, #SaintHindou, #Inde, #PetitPapa, #OmSriRam

« Je m'en vais, tel un mendiant, dans le vaste monde, en chantant le Doux Nom de Sri Ram. Vous savez, je n'ai d'autre ambition dans la vie que de lutter pour obtenir la Grâce et l'Amour de Sri Ram. »



Vie de Râmdas


Swami Ramdas, de son vrai nom Vittal Rao, vit le jour en 1884 dans le sud de l’Inde. Sa famille appartenait à la caste libérale et intellectuelle des Sarasvati de laquelle avaient émergé des poètes, des éducateurs, de hauts fonctionnaires. Ses parents auraient souhaité que Vittal fasse de brillantes études, mais Lui, très indépendant et farceur, préférait de beaucoup l’école buissonnière d’autant que les matières enseignées L’ennuyaient profondément et Le rebutaient bien davantage encore.


En fin de primaire, Il fut envoyé à la Mission High School dirigée par des missionnaires chrétiens allemands. Il découvrit le Nouveau Testament, et à travers lui, la vie de Jésus-Christ. La phrase « Dieu est Amour » rapportée dans un Evangile eut un grand écho dans l’âme de Vittal. Phrase dont Il se pénétrera, se nourrira.


En parallèle de sa scolarité qui ne le passionnait toujours pas, Il eut une soif de connaissances générales et lut tout ce qui lui tombait sous la main. Doué d’une vive intelligence, Il tirait profit de ses nombreuses lectures. L’année suivante, il changea d’établissement et fut envoyé à la Christian High School d’Udipi. Non loin de là, vivait un de Ses oncles qui possédait une importante bibliothèque remplie de livres religieux parmi lesquels Il découvrit ceux d’Héléna Blavatsky femme à la personnalité hors du commun et au destin exceptionnel. C’est Elle qui créa la Société Théosophique en Inde et fit connaître en Occident les Grands Maîtres spirituels orientaux dont Kuthumi et El Morya.

Vittal lut également les vies de Ramakrishna et de Vivékananda, son disciple préféré auquel, avant de quitter Son enveloppe charnelle, Ramakrishna avait transmis tous Ses Pouvoirs.


En revanche, en ce qui concernait ses études, comme l’affirmeraient nos enseignants aujourd’hui : « Vittal était en échec scolaire ! » Cela n’entamait en rien Sa bonne humeur, Sa joie de vivre, ni même Son esprit frondeur. Toutefois, il lui fallait bien songer à son avenir pour assurer sa vie matérielle. Il s’astreignit à une discipline certaine et finit par décrocher son diplôme d’ingénieur textile.

Sur les conseils de ses parents, il épousa Uma Baï en 1908, épouse qu’ils lui avaient choisie selon la coutume hindoue. Il travailla dans diverses usines textiles avant de s'installer à son compte en 1918. D’un point de vue humain, Vittal avait tout pour être heureux : une épouse, une fille, sa petite société. Il aurait dû être satisfait, pourtant Il ressentait un vide…


Dans son cœur l’appel de Dieu se faisait toujours plus pressant. Vittal se sentait irrésistiblement attiré par Lui, tout comme le fleuve est attiré par l’océan. A partir de 1919, il alterna les périodes de travail et les périodes de méditation.

La même année, il vécut une expérience qui le marqua profondément : alors que sa femme était atteinte de la variole et que sa fille se remettait difficilement d'une coqueluche, Il pria ardemment devant la photo d'un grand Swami. Peu de temps après, sa femme et sa fille guérirent. Puis, la vie reprit son cours et Vital fut de nouveau absorbé par ses occupations matérielles. Cependant, fasciné par ce miracle, Il se remit à étudier les grands Enseignements religieux. En parallèle, Il commença à pratiquer différentes formes d’ascétisme et à se nourrir de façon frugale.


Suivant le penchant profond de son âme, dès qu’Il le pouvait, Il chantait constamment le nom de Rama – Dieu – jusqu’à y consacrer désormais une grande partie de ses nuits.

Un jour, Son père le prenant à part lui transmit le Ram-Mantra : Sri Ram, Jai Ram, Jai Jai Ram. Il lui donna l’assurance que s'Il le répétait tout le temps, Ram Lui donnerait un Bonheur éternel. Pour rendre ce mantra plus efficace et plus puissant encore, Vittal le fit précéder de la plus sacrée de toutes les syllabes : OM. Il expliqua :


« Om est le symbole de la Vérité impersonnelle, le Dieu absolu suprême, Brahman sans attributs. Sri représente le Pouvoir Divin ou Shakti. Ram est le Dieu personnel. Jai Ram Ram signifie : Victoire à Dieu, Victoire à Lui, Victoire à Lui en nous-mêmes. »

Et petit Papa expliqua : « Quand Ramdas [Il parlait de Lui à la troisième personne] chantait le Nom de Dieu Lui demandant d’être victorieux sur toutes les forces des ténèbres en lui et victorieux de l’ego, Il implorait et suppliait Dieu jour et nuit, et pour finir Dieu remporta la victoire. »

Afin que Ramdas réalisât bien l’unicité des religions, Ram l’invitait constamment à lire les Enseignements du Seigneur Krishna dans la Bhagavad-Gîta, ceux de Bouddha dans la Lumière de l’Asie, ceux de Jésus-Christ dans le Nouveau Testament, ceux du Mahatma Gandhi dans la Jeune Inde et L’Ethique de la religion.


Le 27 décembre 1922, à cinq heures du matin, profitant d'une absence de sa femme et de sa fille, Il quitta définitivement Sa demeure. Pour la prévenir, Il lui écrivit : « Chère sœur, pour l'avenir, vous êtes seulement ma sœur. Sri Ram, aux pieds de qui je me suis complètement abandonné, m'a fait sortir de la sphère de ma vie passée.


Je m'en vais, tel un mendiant, dans le vaste monde, en chantant le Doux Nom de Sri Ram. Vous savez, je n'ai d'autre ambition dans la vie que de lutter pour obtenir la Grâce et l'Amour de Sri Ram. A ce but unique, je consacre le reste de Ma vie et je suis prêt à souffrir pour cela jusqu'aux limites de la souffrance. Que les Bénédictions de Sri Ram soient sur vous et sur Rame. Il vous protège toutes les deux. Affectueusement, votre Vittal. »

A partir de ce moment, Il ne s’identifia plus à son enveloppe corporelle et Il parla de Lui à la troisième personne. Ram – Dieu – était tout pour Lui et Lui devenait Das, Son humble Serviteur. Vittal Rao n’était plus.

Ramdas commençait Sa Divine Mission, Celle pour laquelle Il s’était incarné.

Ramdas, Serviteur de Dieu, ne partait pas sans rien… Il emportait ce qui à ses yeux était plus précieux que tout : ses livres la Bhagavad-Gîta, la Lumière de l’Asie, le Nouveau Testament, Jeune Inde et l’Ethique de la religion. Il prit également deux châles et vingt-cinq roupies. Il s’en remettait totalement à la Grâce Divine...


Ainsi, Il entreprit un long pèlerinage qui allait durer trois ans. En union totale avec Ram, Il allait là où Ram voulait qu’Il aille, joyeux comme un Enfant Divin. Il rencontra des milliers de personnes, vécut dans des grottes, des jungles, connut parfois des situations périlleuses, dangereuses, mais Ramdas s’étant abandonné totalement à Ram, avait une confiance illimitée en Lui. Ram veillait sur Lui nuit et jour, qu’aurait-t-Il pu craindre ?


Ram illuminait sa vie et lui, Ramdas illuminait la vie de ceux qu’il côtoyait. Il était un Témoin vivant de la Présence de Ram en Lui.

Ayant atteint l’illumination grâce à la répétition de son mantra, seulement par la répétition de son mantra Om, Sri Ram, Jai Ram, Jai Jai Ram, Il voyait la Présence de Dieu dans chaque être vivant comme dans les événements rencontrés. À la fin de Son long périple, Il revint dans Son pays d'origine où Son frère Lui fit construire un ashram afin qu’Il puisse y recevoir des disciples de plus en plus nombreux. Ramdas abandonna Son enveloppe charnelle en 1963.


Swami Ramdas était très aimé de tous ceux qui Le côtoyaient. Etant un Père pour tous, sans exception aucune, tout naturellement Il fut appelé papa Ramdas, certains L’appelaient tout simplement Papa.


Le 14 juillet 2013, je lui demandai : « Quel sous-titre pourrais-je mettre sous votre nom ? Il me répondit aussitôt : petit Papa. Dans ce petit Papa, Il y mettait la quintessence de Son Etre Divin : Son Amour – Sa Gentillesse – Sa Délicatesse – Son Humour.


Qu’enseignait ”petit Papa” ?


Divine Connexion

« Ramdas est un Enfant de la Mère Divine. Pour Lui l'univers entier est l'expression ou l'incarnation de la Mère Divine et pour Lui, vous êtes tous les formes véritables de la Mère qui a accepté Ramdas comme Son enfant confiant. Depuis le tout début, Ramdas a recherché Dieu sous ces trois aspects : La Mère Divine, le Maître et l’Etre suprême. En tant que Serviteur du Maître, Il avait l'habitude de Lui obéir. En tant que Divin Maître, Il guidait Ramdas. En tant que Mère Divine, Il protégea l'enfant dans toutes les situations de la vie. Si nous sommes sous Sa protection, nous ne nous égarerons jamais. Elle nous protègera toujours et veillera à ce que nous ne tombions pas. Cette conscience était tout le temps avec Ramdas et la Mère Divine Le protégeait toujours. »


« Il y a pas mal d'années, Ramdas pensait qu'Il était séparé de Dieu. Il prenait Son Nom et Le priait afin de pouvoir fusionner en Son Etre omnipénétrant et transcendant. Mais petit à petit, la lumière se leva sur Ramdas et Il réalisa que la différence entre Lui et Dieu était quelque chose de faux. Alors Dieu parla à Ramdas : « Tu t'appelles Mon Serviteur. Mais toi et Moi sommes Un ».

Sa Grâce vint en telle abondance que l'ego disparut totalement, tout comme l'obscurité disparaît quand la lumière est apportée. Ainsi, par le fait de penser continuellement à Lui, le sens de l'ego fut complètement détruit. Ramdas découvrit que lui et l'Etre suprême étaient Un.

Sa seule Mission fut ensuite de parler de Dieu à tout le monde, qu'ils soient prêts à entendre ou non. Ramdas se déversait simplement Lui-même en parlant de la Grâce de Dieu, et Il assurait de manière répétée à ceux qui L'écoutaient que s'ils obtenaient aussi Sa Grâce, ils seraient des êtres entièrement différents, tout ce qui n'était pas divin en eux disparaîtrait et tout ce qui était divin en eux serait révélé. »

Répétition du mantra et Félicité

« Dans Sa Miséricorde, Dieu a mis Son glorieux Nom dans la bouche de Ramdas et a dit :

"Enfant, répète constamment le Nom et, grâce à cela, tu obtiendras la Paix et le Bonheur absolus." Ramdas fit ainsi et maintenant, Il jouit sans cesse du Bonheur. »


« Ramdas peut vous dire, à partir de son expérience personnelle, qu'il n'y a pas de Sadhana - pratique spirituelle - plus facile, plus grande, plus sûre et plus efficace pour atteindre Dieu que la répétition ou le chant du glorieux Nom de Dieu. Ainsi, le message que vous donne Ramdas est que vous devez entreprendre la répétition du Nom de Dieu.

« Vous aussi pouvez répéter constamment le nom de Dieu et, en faisant cela, toutes les impuretés de votre mental seront enlevées, et vous obtiendrez la vision de la Mère partout, comme aussi celle du suprême Brahman statique ou Shiva, et vous deviendrez tous l'Expression même de ce Dieu suprême qui est à la fois Shiva et Shakti.

Le conseil que Ramdas vous donne est que vous devez vous souvenir de Dieu de manière constante afin que vous puissiez sentir Sa Présence en vous. Vous êtes tous sous la Protection de Dieu et IL est le Grand Guérisseur de toutes vos maladies mentales et physiques. »


S’abandonner à Dieu

« Pour vous dire la vérité, lorsque Dieu voulut que Ramdas quitte sa famille et mène une vie errante, Il ne savait pas pourquoi Il partait. Il n'avait aucune idée de ce qui était en réserve pour Lui. Pourtant Dieu voulait qu'Il parte. Ramdas ne Lui demanda pas pourquoi Il fut enlevé, mais Lui-même murmura à l'oreille de Ramdas : "Ramdas, JE te prends de place en place, non pas parce que tu dois renoncer à tout, mais parce que tu dois voir que tout est Ma Forme. Tu dois aller près des chefs de famille et leur dire qu'ils n'ont pas besoin de renoncer à la vie profane pour Me réaliser." Ce fut avec cet objectif qu'Il lui fit abandonner la vieille vie.»


Universalité du Divin

« Pendant Sa vie errante, Ramdas rencontra beaucoup de Saints qui avaient atteint l'illumination et qui L'aidèrent aussi beaucoup. Ramdas se rendit partout où Il était porté à aller, églises, mosquées, etc. Maintenant aussi Il va partout, non pour retirer de l'inspiration mais parce qu'Il ne ressent aucune différence.


Ramdas n'appartient à aucune croyance, église ou secte. S'il avait appartenu à quelque croyance ou secte particulière, sa liberté aurait été limitée. Il voit les Hindous, les Musulmans, les Chrétiens, les Zoroastriens, les Bouddhistes et les autres comme des enfants de Dieu. »

Aide spirituelle

« Lorsque Ramdas bénit une personne qui est sérieusement malade, et dit qu'elle sera bien, Il veut dire que la personne obtiendra la plus haute Bénédiction d'une telle Bénédiction, qui est incontestablement plus d'une nature spirituelle que matérielle.

La Mission de Ramdas dans la vie est de veiller à l'élévation spirituelle de tous les êtres qui viennent en contact avec Lui.

Les pertes, les souffrances, les luttes, et même la mort sur le plan physique sont des choses qui appartiennent à la partie périssable de l'être humain. Mais c'est son bien-être spirituel qui est bien du plus grand intérêt pour les saints. »


« Lorsqu'il donne le Nom à Son disciple, le Gourou y infuse Sa propre Puissance spirituelle. II transmet Sa Puissance au disciple par le canal du Mantra. Le mot Gourou signifie Celui qui écarte les ténèbres, en d'autres termes celui qui donne la Lumière.


Le Guru est Dieu personnifié sous une forme humaine dans le but de libérer les âmes de leur ignorance. L'ignorance est une maladie. Le Gourou est le médecin divin qui nous guérit en nous transmettant la Connaissance du Soi. »

Ramdas disait : « Le plus beau cadeau que vous puissiez Lui offrir c'est d'aimer tout le monde ». Il ajoutait que sa Mission était d’irradier la Joie et d’amener les personnes à se souvenir de Dieu. Il affirmait la nécessité du contact avec des Saints ou des Etres réalisés pour bénéficier de leur rayonnement.


(J’ai puisé dans le livre Swami Ramdas sur lui-même publié dans les numéros du magazine mensuel d’Anandashram « The Vision » de 1971 à 1974).


*****


Mes expériences mystiques avec ”petit Papa”

Depuis les années 90, j’ai un Amour grandissant pour ce que dans le christianisme on appelle la prière du cœur ou hésychasme, dans l’islam le dhikr, dans l’hindouisme ”la bhakti”.

Sous ces appellations différentes, les chercheurs de Dieu prononcent mentalement le Nom Divin en conscience, dans le but de se rapprocher de Lui et de connaître la Félicité.

En 1989, je découvris dans l’excellent livre d’Arnaud Desjardins ASHRAMS – Grands Maîtres de l’Inde, la vie de quatre grands Saints dont celle de Swami Ramdas. Quelques années plus tard, dans des circonstances particulières, Swami Ramdas se présenta à moi sous la Forme d’une sphère de pure Lumière or d’environ quatre-vingt centimètres de diamètre. Cette sphère était positionnée au-dessus de ma tête, là où se trouvent les septième et huitième chakras : chakras qui transforment les Energies en provenance des Plans supérieurs.

Swami Ramdas ne me dit rien de particulier ce jour-là, mais Il infusa en moi Ses Divines Energies qui contenaient tant de choses du Divin qu’aujourd’hui encore, je ne peux exprimer tout ce qu’Il déposa dans mon âme et dans mon cœur...

C’était un éblouissement pour mon âme que mon esprit matière ne peut ni décrire, ni analyser. Je sais toutefois que mon âme et mon Esprit en furent imprégnés comme si un Sceau Divin y avait été engrammé.

Trois ans plus tard, je vis une énergie de pure Lumière se positionner sur le sommet de ma tête tandis que j’entendais : « Tu es une Incarnation de la Joie. » Petit Papa me transmettait cette information… Je ne doutai pas un instant de la véracité de ce qu’Il m’annonçait, car je ressentais, par instants, de façon fugitive, fugace, une Joie, une Joie pure, une Joie Divine dans mon âme comme une douce brise qui me rafraîchissait. Toutefois, au fil des années, cette prédiction me semblait parfois bien longue à se réaliser, car au lieu de la joie annoncée, je connus tant de stress, de chagrins, de déceptions, de trahisons, de haine violente, de calomnies, de délations qui me firent verser des torrents de larmes...


En me connectant à l’Essence de petit Papa, je ressens dans mon âme, un Amour indicible, car de son Cœur Divin exhale un doux parfum, Celui de l’Amour infini. De Son sourire, émanent une Douceur, une Gentillesse : la Gentillesse de la Mère Divine, Elle qui porte dans Son Cœur Ses enfants de la Terre.


Ramdas nous invite à la Grâce. Si nous nous laissons envelopper par Lui, par Sa Présence, par Ses Energies, nous trouvons le repos de l’âme, la quiétude de l’esprit. Il est Mansuétude.

Si nous Le contemplons avec un cœur pur, Il déverse en nous cette Mansuétude qui nous libère, qui nous affranchit de nos chaines intérieures, de nos schémas de pensée erronée. Avec une délicatesse extrême, Il prend place dans notre cœur, Il s’invite dans notre esprit. Il partage notre vie… Si nous avons besoin de Joie, Il nous communique la sienne et se fait espiègle…Si nous avons besoin de Paix, Il est Présence qui murmure « Je Suis là.»


Le 14 juillet 2013, Il déposait dans mon âme, dans mon chakra du cœur ce qui suit :


« Swami Ramdas, petit Papa,

Malice, joie enfantine, sourire divin

qui pénètrent dans le cœur, qui nourrit l’âme, élève l’esprit.


Prononcer Son Nom, fait fondre les cœurs les plus durs.

Il est doux comme un enfant,

maternel comme une mère,

attentionné comme un père,

libre comme un oiseau.


Son Amour prend sa Source dans la Joie suprême.

Ses Energies décristallisent en vous ce que vous avez de bloqué.


Il est JE SUIS dans toute Sa Splendeur

avec la plus grande Humilité et Gentillesse qui soit.


Il est Lumière pour ceux qui s’égarent sur le Chemin.

Il est Paix pour ceux qui s’agitent mentalement.

Il est Amour infini pour guider ceux qui ont une soif inextinguible du Divin.

Il montre la Voie de la Félicité.


Il est la Force tranquille qui opère des miracles.

Il est la Détermination pour ceux qui hésitent et ont besoin d’encouragement.

Il est un Refuge contre les tentations.


Il est un modèle à suivre pour ceux qui pratiquent le Bakti-Yoga.

Il est le Compagnon de route pour ceux qui se sentent seuls ou abandonnés.


Il est la Joie et le Réconfort pour ceux qui doutent.

Il est Paix infinie, Paix divine pour tout aspirant à la vie spirituelle.

Il est Cela.


IL EST RAMDAS. »



Publication originale : août 2013, sur Amour et Lumière



This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now