• Séraphina Husset

Le Platon Karuna, une si bonne Mère

#Gurudi, #Enseignement, #Bouddha, #Noel

Ce n'est pas nous qui allons vers Platon Le Karuna, c'est Elle qui vient vers nous par le truchement d'une rencontre, du hasard. C'est Elle qui nous choisit dès que notre Cœur Divin est prêt à L'accueillir, à Lui faire confiance.


C'est pour cela que nous devons nous montrer digne de l'Enseignement qu'Elle transmet : telle l'eau dans une oasis, il est là pour désaltérer notre âme, la vivifier, la régénérer. Au sujet de Guruji, nous pouvons dire : "Quand le disciple est prêt, le Maître arrive".

Il me tient très à cœur de vous parler de cet authentique Maître spirituel, de cette authentique Mère spirituelle que ceux et celles qui l'ont approchée appelaient avec un profond respect "Guruji". Son Nom était Platon Le Karuna. Elle a quitté son enveloppe terrestre en 2001. De mon point de vue, il est nécessaire d’être déjà engagé sur le Chemin, d’être assoiffé de Dieu, pour ressentir le besoin de nourrir son âme à l'Enseignement qu'Elle a canalisé et véhiculé entre 1960 et 1970.

Son Enseignement est Porteur de Véritable Vie : il est Force, il est Lumière, il est Vérité. Il Est... A certains moments, il peut sembler sévère. Cette sévérité est un point de vue humain : il est tout au contraire Amour Inconditionnel pour la Race humaine qui doit retourner sans plus tarder vers le Père.

Je me suis laissé guider, inspirée par Elle pour choisir de courts extraits de Son Oeuvre. Mon souhait le plus cher est qu'il trouve un écho dans votre âme au point de vous amener à vouloir La connaître davantage. Alors, Elle vous "prendra sous son aile protectrice" et guidera votre âme vers des hauteurs jamais atteintes. Nous entraîner aussi haut que nous le pouvons pour purifier notre âme et élever notre esprit : telle était Sa Divine Mission.

Son Enseignement

« Toi qui pose ton regard sur cet ensemble de mots réunis dans ce Livre, cherche par la Voie du Cœur ce que ces mots ont à te dire. Il y en a sûrement parmi le nombre quelques-uns qui sont les tiens, proches de ta Résonance. "Si tu les rencontres", laisse-les s'ouvrir entièrement en toi, ils sont si chargés d'Amour qu'ils te communiqueront leur Réalité Véritable et, pour la première fois, tu sentiras battre ton cœur au Rythme de la Vie Universelle qui naît du Souffle d'Amour de Celui qui Est. » (L'Instruction du Verseur d'Eau p.9).


La tiédeur

« Ce qui retarde votre Devenir est la Tiédeur. Tout ce qui est tiède se corrompt. Tout ce qui est tiède est factice. La tiédeur favorise le doute, la fatigue, la lassitude. La tiédeur et l'état qui dit " Tu as le temps..." - "Pourquoi se presser je ne changerai rien...". L'Amour est l'état qui dit : "Une Minute de Vie est chère au Cœur de Dieu... Une minute de ta Vie peut donner toute la Chaleur qu'un cœur humain demande..." Vous qui écoutez Cela, vous vous devez à la Lumière... Vous vous devez à cet Acte de Vie qui aidera à la Plénitude de la Terre.» (L’Instruction du Verseur d’eau p.82).


Le dépassement de la souffrance et le Sourire de Bouddha

« Partout où il y a la Souffrance, il faut que tu saches "Rayonner" et faire ressentir la Résonance Bouddhique afin que, par le miracle et devant ce miracle, la souffrance s'efface chez les êtres que tu vois et que tu approches... [...] Penses à ce "Sourire de Bouddha" dont on parle... oui, certes dans Mon Sourire il y a la Paix, il y a la Sérénité, mais tu sauras que le Sourire de Bouddha n'est pas seulement celui qui apaise, qui réconforte, il exprime aussi et surtout l'état au-delà de l'apaisement et du réconfort, là où ces deux mots d'ailleurs n'ont plus aucune importance... [...] Bouddha est un Chant de Dieu de la Compassion Divine. Le "Chant du Cœur de Bouddha" est si profondément humain qu'Il pénètre dans tous les Règnes de la Terre. » (L’Instruction du Verseur d’eau pp. 278-279-288).

Le ”S.O.S. ” Céleste

« Le ”S.O.S.” Céleste est lancé depuis longtemps pour sauver les peuples, mais peut-on sauver un être malgré lui ? …

Il faut que vous le vouliez de toutes vos forces. Votre part de libre arbitre ne Nous appartient pas et Nous ne saurions la violer. Ne l’utilisez pas à vous détruire ! Efforcez-vous chaque jour de monter plus haut, essayez de capter Nos ”Radiations” à travers le grand brouillard de la nuit. Sortez de votre ”dimension”, la Lumière vous attend. Appelez-La comme on appelle au secours lorsqu’on se noie, appelez-La comme on appelle un Etre Vivant, car la Lumière est Vie. » (Du Maître à l’élève p. 37).


Le Silence intérieur

« ‘’Et la Parole du Père devient le Verbe". Afin que tout ce qui vous a été donné devienne vivant, il faut que vous appreniez le Silence Intérieur. Le Silence Intérieur est Source de Force, et de la Force, vous en avez besoin tout le long du Chemin du disciple. C'est à la qualité de ton Silence Intérieur, disciple, que le Maître reconnaît ton état... Associez les uns aux autres tous les Enseignements, faites-les Vivre de votre "Regard Connaissant", c'est à partir de ce point maintenant, disciple, que Je t'attends. Ne maintiens pas à tout prix "l'état de parole", elle a accompli grandement sa mission dans le champ de la dualité du Bien et du Mal. » (L’Instruction du Verseur d’eau p. 162).

La Voix de l'Ange

« Tabernacle Divin

Foyer Ardent de Toute Lumière,

Illumination Parfaite,

Paix renouvelée sans cesse,

Force dans l'Iniquité,

Joie dans l'Eternité.


Les mots énoncés sont traduits du Parchemin de la Vie : Inscrivez-les en vous... Ils sont simples et faciles à retenir. C'est pour cela qu'ils sont "Grandioses et Immenses". Demeurez dans la Simplicité et les plus grandes choses vous seront données. Je suis l'Ange de Lumière qui vient frapper à vos cœurs. Ouvrez la Porte, et donnez-moi votre Sourire : il me "touchera" et Je saurai que vous M'avez reconnu... Je suis l'Ange de Lumière. Moi qui viens frapper à la Porte de votre cœur car ce Coeur doit se re-connaître comme le Foyer Divin. » (L’Instruction du Verseur d’eau p. 105).


Le Veilleur silencieux

« Vous tous, Enfants de la Terre, vous tous qui êtes endormis, sachez que "le Veilleur silencieux" porte dans ce moment de rêve pour vous, porte votre vie au Sein de Son Cœur... C'est pour Cela, Enfant de la Terre, que chaque soir, avant de vous endormir, il faut que votre pensée "s'accorde" avec la Divinité Céleste... Cela est très simple... Avant de t'endormir, Enfant de la Terre, pense que le Ciel tout entier pénètre en toi et que la Divinité s'approche de toi pour te protéger et te bénir...

Tes yeux se fermant au sommeil, ils tourneront leur regard vers ce qui, au moment de l'éveil, est inconscient en toi, et alors, Enfant de la Terre, tu pourras dans ce sommeil bienfaisant "prendre Conscience et t’éveiller" à ce qui était en sommeil lorsque tes yeux étaient grands ouverts et "à l'Etat d'éveil"... [...] C'est en prenant conscience de ce que Je viens de te dire, disciple que tu pourras comprendre ce qu'est "l'Etat de Veille" et tu ne le verras plus comme un Etat difficile à atteindre, voire impossible, impossible pour toi du moins, tu penses... Combien est doux à ton cœur de savoir Terrien, que lorsque tu dors, le Veilleur silencieux garde ta vie... » (Extraits tirés de L'Instruction du Verseur d’Eau - Moyens de Communication Interplanétaire - PLATON Karuna paru en 1973).


Message de Noël

« Entendre l'Enseignement ne suffit pas.

Lire l'Enseignement ne suffit pas.

Vivre l'Enseignement, c'est faire seulement votre devoir.

Dynamiser l'Enseignement en le rendant Vivant,

c'est L'avoir d'abord assimilé jusqu'à la parcelle la plus infinitésimale de votre sang.

Vous ne serez plus le reflet de la Vérité, de la Lumière, mais

La Vérité, la Lumière et vous réaliserez tout le sens du "JE SUIS". [...]


Jésus est venu sur Terre pour apporter la Bonne Nouvelle et qu'est la Bonne Nouvelle ? mais d'apprendre que vous appartenez au Grand Royaume et que pour Le retrouver, il vous faut naître spirituellement, être "deux fois né" et devenir ainsi enfant de Dieu. Que l'Enfant de Bethléem soit l'Image de la Résurrection et de la Vie Éternelle et que toute Sa Vie sur Terre soit, pour vous, un Modèle et une Source de Révélations Divines.


"Si tu veux contempler Mon Visage, il faut que la Paix soit dans ton cœur.

Si tu veux apercevoir le Rayonnement de Ma Vie, il faut que l'Equilibre soit en toi.

Si tu veux M'avoir toujours en toi, il faut que tu oublies ton "moi".

Attends-moi dans le calme et la sérénité,

car Je ne puis Me baigner et M'unir que dans la Clarté.

JE vous bénis" .».

(Du Maître à l'élève pp. 33-34).


La Joie

« De la Nuit des Temps, JE "reviens" à toi pour te remplir de la Joie. JE t'ai parlé de la Joie. Vous ne connaissez pas, sur Terre, la Vraie Joie, car la Vraie Joie appartient à ce qui est au-delà de la nuit des temps. Tu dois ressentir dans ton cœur un ravissement particulier, très particulier, indice d'un attouchement en toi de ce qui est la Joie. Si cela n'était pas encore, mais que tu ressentes Ma Présence, c'est suffisant au départ, car JE SUIS LA JOIE, et JE veux te L'apporter, te L'expliquer, afin que tu deviennes Joie, élément qui est nécessaire, indispensable, vital sur la Terre, présentement et plus que jamais dans les jours qui vont venir. […]

La JOIE EST PURETÉ ET LA PURETÉ EST LUMIERE.


Dans ce Chemin du Devenir, ta leçon, c'est d'apprendre à devenir la Joie. […] Je voudrais qu'en fermant les yeux, vous ressentiez beaucoup de Paix. Chaque fois que tu ressentiras cette Paix sans aucune raison apparente, dis-toi bien que tu es sur le Chemin de la Joie.» (Du Maître à l’élève pp 61-63).


Rencontre avec Soi

«"Je" et "Moi" ne doivent faire qu'Un, car l'un ne peut rien sans l'autre et l'un uni à l'autre devient une Force qui se dirige tout droit vers la Lumière. Quel merveilleux jour, le jour de cette Rencontre et comme cette Rencontre a de répercussions dans le Haut des Cieux et le fin fond des Mers. Ainsi à partir de ce Jour où l'Union est faite, les Dieux vous sont bénéfiques, Ils ne sont qu'Un pour vous protéger et vous guider et vous en ressentez leur Radiation.

Vous verrez que vous deviendrez plus résistants dans les états de fatigue corporelle. Lorsque vous êtes épuisés extérieurement dans votre enveloppe de chair, votre "Moi intérieur", Lui n’est pas fatigué, alors appelez ce Frère qui est là pour vous redonnez des Forces :


Il vous parlera de Paix si vous en avez besoin,

Il vous donnera le réconfort si besoin en est,

Il vous aidera au sommeil si cela et nécessaire et

si vous devez rester éveillés, Il vous aidera aussi…

Quel Bon Frère que Celui-là !


C’est un Frère qui ne déçoit jamais, à condition de savoir lui parler. Il est si bon, si doux, si grand, si généreux, qu’Il se fait tout petit devant les colères, devant les emportements, devant les réticences, devant les injures, devant les anéantissements qui vous jettent dans l’abîme. Il veut vous parler avec Douceur, mais vous ne L’écoutez pas, vous ne L’entendez pas. Alors de vouloir L’entendre et de vouloir L’écouter, vous donnera cet avantage de tenir plus tempéré l’autre frère plus impulsif, l’autre qui est « je »… et déjà un meilleur Équilibre se fera en vous-même. Pour entrer en contact avec Nous, il faut déjà que vous vous connaissiez vous-mêmes. "Victoire de l'Absolu", ceci est notre Devise. » (Du Maître à l’élève pp 101-103 – Les Editions de la Promesse).

L

Mes expériences mystiques avec le Karuna Platon

Je n’ai jamais rencontré personnellement Le Karuna Platon, toutefois, l’été 1985, Elle me permit de vivre deux expériences spirituelles avec Elle à un moment de ma vie où je vivais une épreuve extraordinaire au sens strict du terme : je faisais l’objet d’attaques démoniaques comme ce fut le cas pour le Curé d’Ars, le Padre Pio et bien d’autres Grands Etres. De ce fait, j’étais épuisée, exténuée. Ce jour d’été 1985, très fatiguée, déstabilisée par les violents combats que l’ombre m’infligeait, je me rendais chez un ami dentiste qui, des mois auparavant, m’avait confié avoir un Maître spirituel, qu’il appelait avec infiniment de respect Guruji : il s’agissait de le Karuna Platon .

Arrivée dans le hall de l’immeuble, je fus poussée à me regarder dans la glace qui emplissait une grande partie du mur. Je vis alors pour la première fois mon aura, qui était si belle. Tout autour de mon corps physique, sur une hauteur d’environ deux mètres cinquante et sur une largeur d’un mètre cinquante, je vis des couleurs très lumineuses :

je voyais des flammes vertes, violettes, jaune or, oranges, bleues… La couleur violette dominait. Toutes ces couleurs formaient des arabesques gracieuses, elles se mouvaient très doucement. Par moment, elles s’entrelaçaient. C’était un véritable ballet de couleurs, un enchantement pour les yeux.

Puis, à un moment, je vis que mon aura était inclinée vers la droite, ce qui créait un déséquilibre énergétique. Quelques secondes plus tard, je sentis qu’à distance, Guruji redressait mon aura. Aussitôt je me sentis plus légère : ma fatigue disparut instantanément… Ce fut mon premier contact conscient avec Le Karuna Platon . Il m’impressionna.

Environ trois semaines plus tard, je retournai chez cet ami dentiste. Je sortais du métro quand soudain, je vis une autre chose magnifique. Je vis mon âme comme une flaque de Lumière étincelante qui sortait de mon chakra du cœur. Je la vis s’envoler dans les airs, droit devant moi pour aller se fondre dans l’âme de Guruji. Mon âme allait y prendre refuge. Depuis, dans mon cœur, je l’appelle, Mère. Je suis « "Son" enfant bien-aimée…

En décembre 1987, j’eus une autre vision. Je vis une plaine à perte de vue recouverte de neige d’une blancheur immaculée. Au milieu de cette plaine, se dressait une montagne, qui, tel un pic, s’élançait, vers le ciel. Elle aussi était d’une blancheur immaculée. Les versants de cette montagne étaient d’une raideur vertigineuse que toute escalade humaine en semblait impossible. Sans un mot, sans une explication, Platon Le Karuna glissa cette vision dans mon âme. Pendant des années, j’y repensai.

Je finis par comprendre qu’elle symbolisait le grand travail sur moi qu’il me faudrait accomplir. Le chemin que mon âme devrait parcourir pour atteindre les Cimes de la plus Haute Spiritualité.

En 2009, en lisant son livre l’Instruction du Verseur d’Eau, je découvris p. 469 une représentation intitulée La grande Vallée qui avait une grande ressemblance avec ma vision.

Des années plus tard, je Lui écrivis pour lui faire part des visions que j’avais eues. En 1994, elle me répondit : "Bonne Route, Séraphina. Vous êtes guidée, protégée, divinement inspirée. Telle est ma prière pour vous". Elle joignit un petit fascicule contenant un Enseignement pour me faire progresser.


Le 11 novembre 2006, je vis avec bonheur Guruji déverser une Energie or dans mon septième chakra. Elle me dit alors avec un Amour tout maternel : Mon enfant, mon enfant d’autrefois… Elle faisait allusion à une de mes incarnations passées au Japon, où je fus disciple de Lao Tseu.


En Juillet 2009, soit vingt-deux ans plus tard après avoir eu la vision de la montagne à la blancheur immaculée, j’eus une autre vision relative à cette montagne. Je voyais ces deux versants toujours aussi vertigineux, mais la lumière du soleil les éclairait tous les deux. Dans cette Lumière vibrait une Paix, une Sérénité infinie, l’Amour du Dieu Père/Mère. Un versant représentait la personne qui se trouvait à mes côtés ce jour-là et l’autre versant me représentait. Avec tendresse Mère me dit mon enfant. En octobre 2009, je me recueillis sur sa tombe avec la personne qui formait un des versants de la montagne… J’étais très émue.


En 2012, j’eus à vivre une douloureuse épreuve et je m’abandonnais à Dieu et aux Etres de Lumière pour avoir la force de la surmonter et d’en tirer la quintessence. A plusieurs reprises, je vis Mère devant moi dans une douce clarté lumineuse : elle ne disait rien. Elle était là. Sa Présence vivifiait mon âme.

Le 27 juillet 2014, je vis soudain très haut dans le Ciel, Karuna sous l’apparence d’une énorme Coupe toute Lumière, tandis qu’elle me montrait mon chakra du thymus tout Lumière et en même temps elle y imprimait le mot Graal.

Je sais qu’Elle prend soin de moi, que Sa Présence maternelle est constante, même si je ne La perçois que de temps en temps. Par Amour, Elle se met en retrait pour me permettre de grandir, de me fortifier. Elle me laisse faire mes travaux pratiques : vivre au quotidien Son Enseignement et Celui de tous les bons Maîtres.


La Montagne Sainte se gravit jour après jour, par tous les temps. Il faut tant d’années à l’âme pour s’épurer, à l’esprit pour se transcender, au mental pour accepter d’être maîtrisé par son propre Soi.

Cela ne peut se faire en quelques heures au cours de trois ou quatre séminaires ou stages. Il faut un temps infini à l’âme… Des milliers d’années, de nombreuses renaissances dans différentes Traditions Spirituelles consacrées à Dieu pour L’ancrer toujours pour dans nos cœurs. Et, dans la vie présente, une volonté et une détermination à toute épreuve pour rester sur le Chemin jusqu’à DEVENIR le Chemin.


Avant de terminer, je cite ce que Platon Le Karuna disait à son propre sujet :

« Il faut que j’assume le courant de ma Vie.

Pour cela mon seul refuge est la Divinité en moi,

Ma seule Energie est le Propulsif divin,

Et ma plus grande Joie est le Service envers autrui. »


Le 12 décembre 2013, tandis que je relisais le livre Du Maître à l’élève, Elle glissa dans mon âme au sujet de son Enseignement :


« Fleuve de Vie qui coule en soi, car chaque mot est le Verbe.

Chaque mot est Puissance.

Chaque mot est Quintessence.

Chaque mot purifie.

Chaque mot grandit (celui qui le lit).

PUISSANCE DIVINE EN ACTION.

Il opère des miracles.

Il ouvre des Portes intérieures.

Il ouvre sur des mondes nouveaux. »


Publication originale : octobre 2013, par Séraphina Husset



This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now