• Séraphina Husset

Le Christ s'est incarné pour toute l'humanité

#Logos, #Dieu, #Emmanuel, #Bethleem, #Ange, #Astrologue #Mage,

En prenant notre condition humaine en tant que Logos, en tant que Christ, Dieu tissait un lien privilégié avec chacun de nous. IL ensemençait la Terre de Ses Divines Energies.

Dieu s’incarna dans la matière

Il y a plus de deux mille ans à Bethléem, petite ville de Judée, naissait dans une étable, Jésus-Christ, Lui qui allait marquer un tournant dans l’histoire de l’humanité.


En cette nuit de la Nativité, les Anges étaient émerveillés. De simples bergers furent les témoins privilégiés de leur grande allégresse : brillants de Lumière, emplis d’Amour pour le Divin, les Anges formaient un dôme de Lumière autour de ce Nouveau-Né, l’Emmanuel. Les Anges savaient combien cette Naissance préfigurait une grande Délivrance pour de nombreux hommes en perdition. En prenant notre condition humaine :


DIEU TISSAIT UN LIEN PRIVILÉGIE AVEC CHACUN DE NOUS.

IL ENSEMENÇAIT LA TERRE DE SES DIVINES ENERGIES.


Adoration de l’Enfant Dieu

La Naissance du Christ événement à nul autre pareil était inscrite dans les astres, et c’est ainsi que des êtres Évolués spirituellement – qu’au sens ésotérique du terme nous pouvons appeler des Initiés - virent dans le ciel une étoile qui les conduisit vers ce Divin Enfant.

Ces Mages savaient par Révélations Divines, mais également grâce à leurs connaissances astronomiques et astrologiques qu’un Evénement sans précédent allait changer tout le cours de l’histoire…

Dans la Tradition chrétienne, trois d’entre eux sont connus en tant que rois et mages sous les noms de Melkior, Gaspard, Balthazar. Venant de contrées lointaines, ils se retrouvèrent en Palestine pour venir adorer Dieu incarné dans le corps de ce Nouveau-Né. Ce jour de l’Epiphanie que nous fêtons chaque année commémore l’arrivée des mages auprès de l’Enfant Dieu. En guise de présents, Melkior offrit de l’or, symbole de Royauté temporelle. Gaspard offrit de l’encens, symbole de Royauté divine. Balthazar offrit de la myrrhe utilisée pour l’embaumement des corps. Elle est également symbole de souffrance et d’Amour transfiguré.


La symbolique des Rois Mages

Une lecture des Textes Sacrés prend son véritable sens si elle se fait sur deux niveaux de Conscience. La première lecture exotérique touche les sens, le mental. La seconde lecture est ésotérique : les événements relatés ont un sens caché que l’âme découvre en étant en communion avec Dieu.

La signification ésotérique des rois mages nous concerne directement. En effet, lorsque nous évoluons spirituellement, notre mental perd peu à peu de son pouvoir et de son influence sur notre façon d’être et d’agir : nous devenons ou redevenons Roi dans notre Royaume, le Royaume de l’esprit. Nous sommes davantage centrés : nous allons à l’Essence-Ciel.


Comme les rois de la Tradition, nous parcourons le Chemin – intérieur – pour adorer Dieu, pour renouer avec le Divin qui est dans notre Espace Sacré du Coeur.

La présence des mages est également significative. Les astrologues savent bien que les planètes jouent un rôle primordial dans la vie des humains et de tout ce qui est Vie sur Terre. Il nous appartient donc de vivre en conformité avec les Lois de l’Univers afin que chaque vie terrestre qu’il nous est donné de vivre permette à notre âme de récolter de beaux fruits le moment venu.


Dieu est Amour incommensurable

Le 25 décembre 2013, tandis que je priais devant notre crèche, j’eus deux magnifiques visions. Je vis haut dans le Ciel, une Porte d’Or sphérique d’une brillance qui ne blesse pas la vue. Je repensai alors à ce que le Christ disait il y a deux mille ans à Son Sujet : « JE SUIS LA PORTE. » IL me montra ensuite Son Cœur Divin plus brillant que l’astre le plus brillant. IL recommanda : « Mettez dans Mon Divin Cœur vos chagrins, vos peines, vos ressentiments, vos peurs :

JE LES TRANSMUTERAI, JE LES DISSOUDRAI. »


Par Amour pour l’humanité entière, Jésus-Christ a donné à chacun de nous des Clés pour Le retrouver, pour Lui ressembler. Durant Sa courte Vie :


IL a été le vivant Modèle pour nous enseigner à changer nos cœurs :

« Aimez-vous les uns les autres comme JE vous ai aimés. »


IL a été le vivant Modèle pour nous enseigner à pardonner :

« Pardonnez jusqu’à soixante-dix fois sept fois. »


IL a été le vivant Modèle pour nous enseigner à développer la Compassion :

« J’ai été en prison et vous m’avez visité. J’ai eu soif et vous m’avez donné à boire. »


- IL a été le vivant Modèle pour enseigner à tous les humains à exercer leur discernement :

« Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira, elle vous rendra libres. »


IL a été le vivant Modèle pour enseigner à toutes les nations Sa Divine Loi de causalité :

« Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’ils vous fassent…

Vous récolterez ce que vous avez semé. »


Cet Enseignement que l’on retrouve dans toutes les Traditions spirituelles doit être, plus que jamais, notre Pain de Vie. Puisse-t-il y avoir dans notre vie toujours plus l’Amour de Dieu, la Lumière de Dieu.


(Je diffusai ce texte le 5 janvier 2014. Il figure dans Vers Une Nouvelle Humanité T.1 sous le titre L'épiphanie et nous).



This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now