• Séraphina Husset

« Ils » font la pluie et le beau temps

#Journalistes, #Politiques, #Médias #Déontologie,

La collusion entre le journalisme et certains partis politiques au Pouvoir est si flagrante que bon nombre de chroniqueurs ont perdu toute crédibilité aux yeux de personnes avisées, sensées exerçant leur discernement.


Le second tour des élections législatives du 19 juin dernier a été l’occasion, une fois de plus, pour bon nombre de journalistes de faire état de leurs analyses trop souvent personnelles... Analyses qui, hélas, aux yeux de certains passent pour être des vérités absolues !

Oui, nous sommes nombreux à constater, à déplorer que tant parmi eux outrepassent leur fonction pour nous livrer des informations, pour beaucoup d’entre elles, biaisées, dénaturées par leur point de vue personnel, par leur manque d’objectivité flagrante ! Certains, et pas des moindres, ont perdu tout sens de la mesure...


Des mots pour le dire

C’est la raison pour laquelle, à tous les journalistes hommes et femmes, je dédie les deux messages ci-dessous. Je les destine à ceux qui, par orgueil, infatués d’eux mêmes, se sont laissés prendre au jeu du pouvoir qu’ils pensent détenir eu égard à leur fonction... Ce faisant, ils ont perdu leur indépendance intellectuelle pour briller, pour écraser, pour humilier leurs invité(e)s surtout lorsque ces derniers, ces dernières ont une opinion, notamment politique, différente de la leur... En effet, ces journaleux ont institué un mode d'interview qui obligent leurs invités à se justifier en permanence, car ils sont interrogés à charge, souvent sèchement et de façon péremptoire ! Hélas, ils ne sont pas interviewés comme la Déontologie journalistique le recommanderait.

Il est un fait que la collusion entre le journalisme et certains partis politiques au Pouvoir est si flagrante que bon nombre de chroniqueurs ont perdu toute crédibilité aux yeux de personnes avisées, sensées exerçant leur discernement.

Ainsi, le manque de professionnalisme de ces journalistes est devenu un véritable problème aux yeux de beaucoup... Ce qui à terme fait un tort considérable à cette profession.

Ces journalistes qui font la pluie et le beau temps depuis des années ne réalisent aucunement qu’ILS ONT PERDU LEUR AME. Le moment venu, ils vont se trouver être confrontés à leur choix !

Sur certaines chaînes télévisées, des journalistes femmes, des quarantenaires hautaines, narquoises, méprisantes, sarcastiques mettent sur le grill leurs invités. Elles ne font état d’aucune neutralité lors de leurs interviews. Elles ne font preuve d’aucune déontologie !

Ces journalistes très imbues d'elles-mêmes ont peut-être un physique attrayant pour certaines, mais leur âme est noire !

Assurément, elles sont laides intérieurement, car leur malveillance génère une énergie noire qui ne trompe en aucune façon, un oeil exercé, un Oeil Divin sur la nature véritable de leurs sentiments... Ces journalistes se prennent pour de véritables Divas...


Je dédie également ces messages aux journalistes VERTUEUX, pour qui, prendre la plume ou prendre la parole sur les ondes radios et télévisées est une Responsabilité dont ils sont pleinement conscients. Leur leitmotiv étant : INFORMER et NON DEFORMER !

Merci à chacun et chacune d’entre eux de rendre ses Lettes de Noblesse à la presse devenue moribonde...

Il est un fait, que de plus en plus de lecteurs et de téléspectateurs avisés, EXERCANT LEUR DISCERNEMENT n’acceptent plus d’être manipulés et infantilisés par des journalistes qui s’autorisent à penser pour eux quels que soient les sujets abordés...



Belle profession que celle de journalisme

En septembre 1985, je canalisai le message ci-dessous. Effectivement, c’est à cette période que les dérives journalistiques devinrent de plus en plus flagrantes. Ce poème en quatrains en est une parfaite illustration. Il me fut délivré par un Etre de Lumière qui prit la plume au Nom d’un Collectif Divin.


« Belle profession s’il en est,

Elle est facteur de progrès !

Elle permet de voyager

Sans avoir à se déplacer...


Acte de Foi, certains ont fait,

Quand, honnêtement ils racontaient

Ce qui à d’autres arrivaient :

Les mots justes, ils employaient.


Point la Gloire, ils ne cherchaient,

La Vérité leur suffisait,

Ici et là, ils baroudaient :

Nouvelles vraies, ils vous donnaient !


Acte de Foi, ils faisaient,

Consciencieusement, ils reportaient,

POINT EN AVANT NE SE METTAIENT.

Point la Gloire, ils ne voulaient...


Belle profession s’il en est,

Elle est facteur de progrès,

PAR TROP, MAINTENANT EST GALVAUDEE :

Lettres de Noblesse envolées...


D’aucuns de mots se gargarisent,

Oui, pour eux, c’est vantardise,

CONTRES-VERITES VOUS DISENT :

Parfois, d’énormes bêtises...


ILS SURENCHERISSENT TOUS LES MAUX [le Covid 19 en est un exemple])

En jouant avec les mots,

Vérités assujettissent,

Un peu, beaucoup, ils vous trahissent !


Pour vous, alors ils analysent

TOTALEMENT à leur guise,

Ils proclament comme Vérités,

Ce que partiellement, ils ont sondé...


Prisonniers de leurs pensées,

LEURS JUGEMENTS SONT ERRONES,

Mais, par les ondes claironnées :

Beau métier, T’ES EXPLOITE !


Ils veulent très fort se faire entendre,

Etre PREMIERS, veulent prétendre,

Au piège, vous vous laissez prendre,

Car à tort, ils doivent vendre !


Avec beaucoup de certitudes,

Cela sous toutes les latitudes,

Ils vous dégotent des platitudes

Qui dégénèrent en turpitudes...


D’aucuns subjectivement informent,

La Vérité alors déforment,

Pêle-mêle, les mots sont jetés :

Ils veulent effets instantanés.


Ils n’ont point toutes les données,

Point par ce fait sont arrêtés,

D’aucuns ont psychologiqué,

« Je » dirais même : DELIRE !


POINT VERITE, ILS NE RESPECTENT,

Agissements assez abjects,

Sous leur plume, d’aucuns sont broyés,

Mis au ban de la société.


Ils veulent le Sensationnel,

CACQUETTENT comme des péronnelles,

Petitement, ils ont sondé

Ce qu’avec aplomb ont affirmé...


Noble Tache que d’informer,

PAR QUELQUES UNS, RESPECTEE,

Ceux-là, conscients de leur Puissance,

Ecrivent avec extrême Prudence.


Chaque mot a son importance,

Il faut en retrouver le sens,

Ecrire avec Tolérance,

Faire abstraction de l’insolence !


Belle mission vous est confiée,

Vous devez vous en acquitter

AVEC BEAUCOUP D’HUMILITE,

Cela, en toute simplicité.


Si vous avez à commenter,

Faites-le avec Sobriété,

Lourde Responsabilité, vous avez,

Point ne devez vous égarer... »



Le 6 septembre 2021, je canalisais ce message :

« Une nouvelle Déontologie dans le journalisme. D’ici à 2024 : une Règle d’Or dans le domaine journalistique : ETRE AUTHENTIQUE. ETRE CREDIBLE.

Beaucoup de mauvais journalistes vont perdre leur travail. Ils ne seront plus accrédités. Ils ne seront plus autorisés à S’APPROPRIER les chaînes publics.

Un grand ménage dans le journalisme ! Un grand ménage dans la police ! Un grand ménage dans la magistrature. Un grand ménage partout ! »



Chers amis,

En tant que citoyens, nous avons droit à la Parole juste à la Parole Vraie. Merci d’avance aux journalistes qui accepteront de propager cette Parole juste, cette Parole Vraie. Ce faisant, ils contribueront à élever le niveau de Conscience de leurs lecteurs, de leurs auditeurs. Ils renoueront avec l’Idéal de leur profession :


« Chaque mot a son importance,

Il faut en retrouver le sens,

Ecrire avec Tolérance,

Faire abstraction de l’insolence !


Belle mission vous est confiée,

Vous devez vous en acquitter

AVEC BEAUCOUP D’HUMILITE,

Cela, en toute simplicité.»



diffusé par courriel le 21 juin 2022





67 vues

Posts récents

Voir tout