• Séraphina Husset

Christine Villemin : la prison la terrorise

#AffaireGregory, #ChristineVillemin, #Prison,


« Elle a très peur d’aller en prison. La nuit, elle est tourmentée, effrayée. Elle ne veut pas avouer. Le Petit - mon petit frère Jean-Yves - vient parler à son oreille. Il lui demande d’aller dire la vérité. Il la supplie d’avouer. Elle va craquer. Elle va tout raconter ! »

Le 9 décembre 2009, Saint Augustin qui accueillit mon petit frère Jean-Yves quand il se désincarna me livra, Lui aussi, deux messages :


«Votre petit frère lui inspire d’avouer son crime. Il parle à son coeur. Il y dessine de nombreuses croix de Lumière. Il essaie de la toucher, de la convaincre. Elle est ébranlée. Mais la peur la retient...

Si elle pouvait, elle fuirait à l’étranger. Elle est sans arrêt inquiète. Elle a un mauvais pressentiment ! Elle feint la sérénité, mais son esprit est troublé. Il n’est jamais au repos ! Elle a peur d’être dévoilée, démasquée. »

Dans le second message, volontairement, Saint Augustin, reprend en grande partie le contenu du message précédent afin de montrer que la Famille de Lumière est très au courant des événements qui se déroulent sur la Terre. Avec Amour et Patience, ces Etres de Lumière nous inspirent dans nos états de veille et durant notre sommeil afin que nous prenions les bonnes décisions et que nous fassions les meilleurs choix.


« A plusieurs reprises, le Petit est venu parler à son oreille. Il a parlé à son coeur. Il lui a demandé d’avouer la vérité afin de soulager sa conscience, mais surtout, afin de réparer le grand mal qu’elle a fait, qu’elle a fait à tous. Elle est rongée d’inquiétude. Elle a peur de se trahir. Elle vit sur le qui-vive. Elle se sent menacée. Si elle pouvait, elle fuirait la France. Elle s’exilerait... Elle s’expatrierait.


Elle s’inquiète pour son propre sort, mais elle n’a jamais regretté son geste ! La prison lui fait peur, lui fait horreur. A l’idée d’y aller, d’y finir ses jours, elle est terrorisée !

Le Petit l’a supplié de tout révéler. Il a tracé sur son front et sur son coeur des croix de Lumière. Au petit matin, elle se réveille tourmentée, inquiète. Elle se sent comme épiée, surveillée. Elle sent une menace diffuse peser sur elle... Elle est oppressée. Elle se fait violence souvent pour ne pas s’effondrer. Elle se ressaisit vite. Elle fait bonne contenance... Elle joue la comédie... »




9 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now