• Séraphina Husset

Il est un prince déboussolé

#Rocher, #Prince, #Magienoire, #ViergeMarieMarie, #Dieu


Belle princesse aux abois,

Intérieurement, elle se noie,

TROP DE MAGIE, ELLE RECOIT :

Dans son cœur, trop grand émoi.


******


Pour évoquer la magie noire, il me semble indispensable de remémorer THOT l’Atlante, Lui qui en tant que grand Hermétiste et Démiurge nous mit en garde, il y a plusieurs millénaires, dans Ses XV Tablettes. A propos de cette action maléfique, Il précisait :


« Les frères des Ténèbres formèrent une bande qui, à travers les âges, s'opposa aux enfants des hommes. Ils se déplaçaient toujours en secret et se dissimulaient des hommes. [...] En secret, et silencieusement, ils utilisent leurs Pouvoirs pour asservir et enfermer l'âme des hommes. Invisibles, ils vont et ils viennent.


C’EST A CAUSE DE SON IGNORANCE QUE L'HOMME LES ATTIRE D'EN-DESSOUS.


Les frères des ténèbres voyagent à l’intérieur d'une obscurité qui n'est pas celle de la nuit. Ils utilisent les Pouvoirs obscurs et mystérieux qui proviennent des ténèbres pour attirer d'autres habitants dans leur royaume.

Leur Savoir interdit est REDOUTABLE parce qu’il provient des forces de la nuit.

IIs se déplacent sur la Terre à travers les rêves des hommes où ils peuvent faire irruption dans leur espace mental pour les enfermer dans le voile de la nuit. S’ils se laissent faire, leur âme sera enfermée dans les chaînes des ténèbres pour le reste de leur vie.»


******


Il est un prince sur son Rocher,

Beaucoup sur lui ont fantasmé,

Son quotidien n’est pas tout rose,

De plus en plus, il est morose...


Il est déstabilisé,

Profondément attristé,

Sa chère moitié est amputée

D’une partie de sa personnalité !


Les journaleux, les ragoteurs

Sont de vrais bonimenteurs,

Ils ne sondent pas leur âme !

Ils sont plutôt à la rame...


Belle princesse aux abois,

Intérieurement, elle se noie,

TROP DE MAGIE, ELLE RECOIT :

Dans son coeur, trop grand émoi.


La Brunette est enragée,

Par la jalousie, dévorée,

« Tu vas me le payer »...

Et par rien n’est effrayée.


PAR LE DEMON EST HABITEE,

Elle ne pense qu’à se venger :

Son fils a été écarté !

Profondément humiliée...


« Ca ne va pas se passer comme ça,

Marabouts vont m’arranger ça » !

Dans son coeur, que de la haine...

Pour sa rivale souveraine.


A sa rivale en veut à mort.

« Elle m’a fait beaucoup de tort. »

De près son but, elle va toucher,

car PROFONDEMENT MARABOUTEE.


Depuis quatre ans, elle s’active :

Nombreuses aiguilles sur effigies.

Elle veut des résultats probants !

LE PERE DES TENEBRES l’entend...


Elle agit en tout état de cause,

Point pour cela, elle n’est morose.

ELLE VEUT LES FAIRE DIVORCER.

Son stratagème va échouer.


Elle veut briser leur famille

Pour qu’ils ne vivent sous la charmille.

Son âme est en enfer !

Elle ne connaît pas Dieu le Père.


Plus noire que sa peau son âme est,

Sa rivale tant elle la hait...

Nuit et jour, elle la maudit.

Des gri-gri, gri-gri pardi !


Point la Brunette n’a supporté

Par le prince d’être écartée.

Dans son coeur, elle le maudit !

Plus pour lui le paradis...


A son petit, elle s’en prend,

Car il est seul sur les rangs,

Pour devenir le souverain,

Même si c’est pas pour demain.


Le petit est très anxieux.

Cela se voit dans ses yeux.

La magie le fragilise :

Beaucoup son âme elle enlise.


Le petit est en danger

CAR, IL EST MARABOUTE.

La Brunette y va bon train,

Elle lui envoie son venin.


Jeune garçon terrorisé,

La nuit, il est effrayé.

Il se réveille parfois en sueur.

Il retient ses petits pleurs.


Sa petite sœur est touchée,

PAR LA MAGIE, ECLABOUSSEE.

Elle est déstabilisée,

Son esprit est embrumé.


Belle princesse est suicidaire,

La vie, elle n’en a que faire,

Elle ne pense plus par elle-même,

Elle se noie dans ses problèmes...


Avant, équilibrée était,

Bonne personne s’il en est.

A cause de l’autre gourgandine,

Plus de joyeuse mine.


Elle ne peut pas faire semblant,

Même pour ses chers enfants.

Etrangère à son corps, elle est.

Elle erre perdue dans le palais.


Les médecins n’y voient rien,

Peuvent en perdre leur latin.

C’EST SON AME QUI EST TOUCHEE :

Corps éthériques altérés.


Elle se sent très oppressée,

De grosses envie de pleurer...

Elle a perdu goût à la vie,

Plus RIEN vraiment ne la ravit.


Le prince invoque sainte Dévote,

Pour résoudre ces fausses notes.

Point de réponse il ne reçoit,

Même pas de saint François...


Son coeur le fait tant souffrir,

Pour sa femme, il craint le pire.

Un mauvais pressentiment,

Il a peur tous les moments.


Dans l’au-delà, sa maman prie.

Elle implore la Vierge-Marie

Pour écarter le vaudou :

GRACE, elle supplie à genou.


Mais, Dieu veille sur Ses enfants,

Car, IL les aime tant et tant,

La Brunette va s’casser le nez :

Un boomerang carabiné !!!


Pour voir la Reine de la nuit,

Cette magie, qui a beaucoup, nuit,

LE TROISIEME OEIL EST NECESSAIRE,

Et prier fort Dieu le Père.


On ne peut la déceler

Sans un regard exercé,

De nombreuses vies, elle ruine. Elle agit comme une fouine...


Elle ne se détecte pas facilement,

Elle agit sournoisement.

Elle détruit de nombreuses familles.

Elle fauche comme une faucille.


Il faut élever sa Conscience,

VIVRE UN ETAT DE TRANSCENDANCE,

L’âme alors illuminée

Reconnaît l’âme des damnés...


Il est des Messagers Divins,

De VERITABLES Devins,

En eux, énorme Lumière,

Ils travaillent pour Dieu le Père.


LEUR ACTION EST BENEFIQUE,

Pas du tout honorifique,

Ils veulent la Délivrance

Du peuple en déshérence.


Ils voient au-delà des apparences,

Point pour cela, ils n’entrent en transe.

Avec Dieu en communion :

Dans leur coeur, il y a Fusion.


ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE,

Ils s’activent dans la matière,

Pour la Vérité proclamer,

Les anges déchus, les faire chuter !


En eux, immense Humilité,

De surcroît, grande Probité.

ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE :

IL entend toutes leurs prières.


Ils sont dans le Coeur de Dieu,

Dans leur coeur, des vœux pieux.

Leur âme est ici avec Nous,

Point besoin pour eux d’être à genou.


ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE,

Rien dans leur coeur, les désespère.

Leur Foi est inébranlable,

Leur Amour inlassable.


Ils œuvrent pour la Nouvelle Conscience,

Ils parlent avec Bienveillance.

Ils annoncent le Royaume Divin,

Et cela, pas en vain.


ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE,

Désengagés de la matière,

Sur eux, beaucoup Nous veillons.

Immense, immense Protection.


ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE

Leur âme, leur âme est pure Lumière.

Ils sont nos mains, ils sont nos pieds

Pour vous faire tous avancer.


ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE,

Tout ce qu’ils font est pour lui plaire.

ILS SONT LES BIEN-AIMES DU PERE,

Certains récitent des Pater.




Message délivré par Emile Lambour le 9 septembre 2022.



82 vues

Posts récents

Voir tout