• Séraphina Husset

Dj Arafat : "ils" m'ont marabouté puissamment"

#Sorcier, #MagieNoire, #Vaudou, #Afrique, #CoteDivoire, #CouperDecaler

« Mon destin s’est arrêté net. "Ils" ont réussi un grand coup : me faire basculer, me faire passer de l’autre côté. Mon destin s’est achevé prématurément. Je n’étais pas près dans mon coeur, dans mes pensées, dans mon âme. »


Le 23 août 2019, Ange Didier Huon me révélait :

« Molare : attention ! Le loup dans la bergerie... Le feu dans la maison... Ne vous approchez pas de lui.


Je ne voulais pas mourir tout de suite. "Ils" ont forcé mon destin, le destin. J’aurais dû me méfier d’eux davantage. Je n’étais pas toujours bien entouré. J’avais de faux amis. Je croyais, je pensais que je pouvais compter sur eux. Je me suis trompé. J’avais besoin de le croire. J’avais besoin de croire en eux.

Mon destin s’est arrêté net. "Ils" ont réussi un grand coup : me faire basculer, me faire passer de l’autre côté.

Mon destin s’est achevé prématurément. Je n’étais pas près dans mon coeur, dans mes pensées, dans mon âme.

J’avais tant de belles choses à faire que je voulais concrétiser avant mon départ, le grand départ. J’ai toujours eu la prescience, le pressentiment que je partirais tôt, mais pas à ce point là. "Ils" ont marabouté, "ils" m’ont marabouté. Pour certains, quatre sur six vont mourir, périr dans des conditions affreuses, tragiques...

Molare : méfiez vous de lui. Il vous sourit de façade, mais il n’accepte pas la concurrence. Etre méchant, démoniaque dans son âme. Il m’a fait beaucoup de mal, beaucoup de tort...

Sans lui, je n’aurais pas eu autant de bâtons dans les roues. Il est très puissant, occultement parlant. Il est REDOUTABLE. Ne vous fiez pas à lui, ne vous approchez pas de lui. Il a du sang sur les mains...

Ici, nous voyons tout ce qu’il fait, tout ses agissements - la grosse artillerie - pour écarter tous ses adversaires, tous ceux en fait, qu’il considère comme tel ! En tant que grand frère, il devait me protéger, il se devait de me protéger. Il m’a nui considérablement. Il m’a fait un tort considérable ! Il ne supportait pas ma notoriété. Magie noire à outrance il a exécuté à mon encontre pour que je me ramasse, pour que je tombe plus bas que Terre...

La Vierge-Marie a détourné à plusieurs reprises des charges énormes de poison énergétique qu’il m’envoyait, qu’il me balançait à distance. Ses sorciers sont redoutables ! Ils ne craignent rien, ni personne ! Ils se prennent pour Dieu le Père tout Puissant.

Mais, il n’y a qu’un Dieu, le Véritable Dieu des Saintes Ecritures, Celui qui est né dans une étable à Bethléem. IL m’a toujours veillé, encouragé. Au plus profond de mon âme, dans mon coeur, je sentais Sa Présence. Sa Lumière me réconfortait. J’essayais de Lui ressembler en m’occupant des plus défavorisés, mes frères des rues, les Chinois que j’affectionnais tout particulièrement.


Je suis heureux ici. Je me retrouve peu à peu. Je suis inondé de Lumière, de Paix. La Joie afflue de nouveau dans mon coeur. Je vais apprendre à vivre autrement. Je commence à apprendre à vivre autrement. Je vais étudier les Saintes Ecritures, je vais les approfondir.

Votre petit frère, je l’ai rencontré. Il a mis un baume sur mon coeur, un grand baume. Il savait que j’allais venir ici.


Un grand coup fumeux se préparait. Je n’aurais pas dû mourir aussitôt, aussi jeune, aussi vite. J’avais tant de belles choses à faire avant. Je voulais faire rayonner ma musique dans le monde entier : rendre ses lettres de Noblesse au couper décaler.

Je n’aurais pas dû leur faire confiance à certains. Ils m’ont empoisonné à petit feu en distillant en moi leur poison par leurs mauvaises pensées. Ils me poussaient à jeter des défis permanents. J’étais fatigué, en perte de vitesse physiquement, psychiquement., J’étais épuisé mentalement. J’avais besoin de repos. Ils ne l’ont pas compris. Certains de mon staff m’ont poussé, me poussaient à en faire toujours plus. Ils aimaient quand je faisais le buzz, mais au fond de moi, je ne suivais pas toujours. J’aspirais à autre chose... »


Le 24 août 2019, Ange Didier me révélait :

« J’ai eu trois rêves prémonitoires qui m’annonçaient ma fin tragique, mais je n’ai pas voulu les prendre au sérieux. J’étais sous une forte pression à cause des futurs concerts. J’y mettais tout mon coeur. J’y mettais toute mon âme. J’y mettais toute ma raison. Je voulais réussir absolument. Je voulais porter haut les couleurs de l’Afrique, haut les couleurs de mon pays, haut les couleurs de la Côte d’Ivoire. Mais, "ils" m’ont empêché d’atteindre mon but.

Molare : méfiez-vous en comme de la peste ! Il est le plus grand des sorciers. Derrière lui, "ils" sont très puissants. "Ils" sont redoutables. "Ils" travaillent avec les frères de la nuit.

Je le sais. Votre petit frère me l’a dit. Il m’a montré une partie de la Vérité. Franz Bardon, le Grand Maître de René M'B. votre Flamme Jumelle lui a confirmé. Votre petit frère me l’a répété. J’étais pisté. J’étais suivi depuis des années, depuis près de huit ans exactement. Ma carrière lui faisait de l’ombre.

Molare : il ne voulait pas que je m’en sorte ! Il a invoqué les puissances des ténèbres à plusieurs reprises. Il a fait des pactes sataniques redoutables pour que je déguerpisse de la Terre vite et bien.

Mon accident de moto : je suis tombé dans une embuscade. Je n’aurais pas dû périr sur le champ, maintenant. J’avais encore de belles années à vivre. Le Christ me l’a montré. Je devais avancer vers quarante deux ans. Là, j’aurais déposé les armes, mais j’aurais accompli ce que je devais accomplir.

Les forces du mal ont fait déraper mon destin. Molaré : c’est à lui que je le dois. Il a forniqué avec le mal. Il a forniqué avec le dragon aux sept têtes - la Bête dont parle St Jean dans Son Apocalypse. Il a forniqué dur. Il m’a niqué. Cette fois-ci, je n’ai pas été le plus fort. Je croyais en ma bonne étoile, mais il avait, il a des super pouvoirs.


Ses sorciers sont très puissants, redoutables. Le père des ténèbres - Satan - est à l’oeuvre à travers eux. Il est à l’oeuvre à travers Molare. Ne lui accordez aucunement votre confiance. Ne le regardez pas dans les yeux. Il a du sang sur les mains...

Il va avoir des comptes à rendre. Il va périr par le Feu, par le Feu de l’Esprit. Ses jours sont comptés. Il n’aurait pas dû me toucher. Le Christ en personne va intervenir dans sa vie. Il n’aurait pas dû me toucher...

Molare : faites très attention à lui. Le loup déguisé en agneau... Faites très très attention à lui. Il est pernicieux. Il est vengeur. Ame vengeresse. Il n’a de cesse de tuer ses victimes, ses rivaux. Il a beaucoup de sang sur les mains...

Il va regretter amèrement ce qu’il m’a fait. Le Seigneur Tout Puissant va le pourfendre. Avec l’épée de St Michel, il va être trucidé. Il va aller direct en enfer. Il va y plonger pour un bon moment, pour très longtemps. J’ai vu ce qu’il a fait à mon encontre. Votre petit frère m’a expliqué certaines choses que je ne peux dévoiler pour le moment, qu’il est prématuré de dévoiler pour le moment. Mais, je vous dirais tout le moment venu.


J’ai beaucoup pleuré en quittant mon corps. J’étais désespéré. J’étais anéanti. Tous mes rêves brisés d’un coup sec !

Quand j’ai eu mon accident fulgurant, tout s’est passé très vite. Je n’ai pas compris sur le moment ce qui se passait. Je tentais de me relever. J’intimais à mon esprit l’ordre de me relever : « Zabra, lève-toi. Zabra, lève-toi. Zabra, lève-toi. » J’intimais à mon corps l’ordre de se relever comme le Christ le fit à Lazare en lui ordonnant de sortir du tombeau. Mais mon corps restait inerte sur le macadam. Je n’ai pas compris. Quand j’ai réalisé que j’étais mort, j’ai hurlé. Je ne pouvais pas croire que tout était fini. Que tout était terminé en cette minute fatidique pour moi.


"Il" - Molare - a beaucoup œuvré pour me faire passer de vie à trépas. Il avait fait un pacte satanique puissant avec le diable. Il ne voulait pas que mon concert du 12 août ait lieu ! C’était pour lui, une provocation de trop. Il voulait m’empêcher. Il savait l’amour que je portais à mes fans, à mes Chinois. Il en était jaloux. Il ne pouvait supporter l’amour que je leur portais. L’amour qu’ils me portaient.

J’étais anéanti. J’ai compris que toute ma vie était brisée. Je n’ai pas eu le temps de souffrir. Je suis mort sur le coup. Le choc a été très violent. Extrêmement violent.

Aussitôt, Je me suis vu entouré de Lumière. J’ai vu mon âme qui se dégageait de mon corps et je suis arrivé dans une zone tempérée, une clarté lumineuse. J’étais accueilli par des Anges, par certains Saints, par votre petit frère qui m’a très vite aidé à m’habituer à mon nouvel état.

Je ne voulais pas mourir de la sorte. J’avais tant de beaux projets. Je cherchais de nouveaux sons pour égayer ma vie et celles de mes fans. Je savais que j’avais de belles choses à faire, de grandes choses à faire. Je voulais vivre autrement. Intérieurement, j’avais décidé de changer. Je voulais davantage me pacifier, avoir des relations plus paisibles avec mes certains. Je ne voulais pas mourir de la sorte. J’étais broyé intérieurement.

Molare... Molare... Molare... Il est à 70 % responsable de mon décès. Il a, il est allé à la nuitée voir de nombreux sorciers. Ils ont invoqué le père des ténèbres, Lucifer, le plus puissant d’entre tous. Ils m’ont marabouté puissamment !

J’étais ligoté. C’est comme si je ne pouvais plus avancer par moi-même, penser par moi-même, agir par moi-même. J’étais comme dans un état second, comme somnolent, comme un somnambule. Quand j’ai enfourché ma moto, je ne savais pas que j’allais mourir cette nuit-là. Mais, dans mon âme, j’ai eu un vague pressentiment. J’ai ressenti tout d’un coup comme une faille, mais je me suis accroché à la vie. J’ai pensé à mon concert du lendemain et mon esprit a basculé dans la joie. Je ne voulais pas mourir ainsi ! Je suis éploré. Je suis éploré, mais maintenant, je me ressaisis.


Votre petit frère m’aide beaucoup à m’habituer à mon nouvel état, à mon nouvel état de conscience. Ici, règne la Paix absolue. Ici, règne la Paix infinie, règnent l’Harmonie, la Joie, la Joie totale. Je me guéris. Je me régénère par le haut. Des Grands Frères, des Instructeurs prennent soin de moi.

Méfiez-vous de certaines personnes qui rôdent : ma mère en particulier, Molare : ne leur faites aucune confiance ! Ne leur accordez aucun crédit. Le diable dans la peau, le diable dans le corps. Attention !

Je vois beaucoup de choses ici qu’il ne m’est pas permis de révéler pour le moment. Mais, attention à eux ! Attention à eux ! Attention à eux ! Attention à eux ! Couple maudit ! Couple démoniaque ! »


Je suis malheureux. Je suis malheureux de ce qui n’a pas été. Je suis malheureux de ce qui ne s’est pas réalisé, de ce qui ne pourra jamais se réaliser, se concrétiser.


J’avais une telle Foi en moi, une telle Force en moi, mais Molare a été le plus fort. Il m’a vaincu, cette fois à tout jamais ! Il voulait ma mort. Il a payé pour cela. Il en a payé le prix fort : sa tête aux démons. Il va expier dans les enfers profonds. Mais en attendant, je suis ici, il m’a fait passer de l’autre côté


Le 31 août 2019, je canalisais ce message :

« Molare, il a fait dévier mon destin à tout jamais. Que de regrets par moment... Mais ici, je suis enseigné.

Le Seigneur Dieu Tout Puissant, le Christ, le Sauveur de la Terre me montre que je dois regarder devant moi. Que je dois garder dans mon coeur, au plus profond de mon coeur l’Enseignement que j’ai appris ici-bas : la lutte, les combats pour les manifester à un plus haut niveau avec, à travers mon Esprit expansé, ma Conscience évolutive, ma Conscience qui évolue chaque jour davantage.

Molare : il porte une grande responsabilité dans mon décès, dans la chute qui m’a coûté la vie. S’il ne m’avait pas emboucané aussi fort, je ne serais pas parti ! Je serais resté Maître de mon esprit. Gris-gris : il en a usé et abusé à mon encontre... Je n’étais plus Maître de mon Esprit Supérieur.

J’étais comme un zombi. Je faisais ce qu’il me disait de faire à distance. J’étais comme une voiture téléguidée, télécommandée, mais je ne m’en rendais pas compte.

Votre petit frère m’a montré comment "ils" agissent les uns et les autres, les Reptiliens avec des implants, avec la magie noire qui vous embrument tant l’esprit, assombrissent tant vos neurones que vous êtes incapables de penser par vous-mêmes, de réfléchir par vous-mêmes. Pour certains, « ils » en font des bêtes à tuer !


Le vaudou est redoutable en Afrique. Il est particulièrement puissant. Chez nous, en Côte d’Ivoire, nous avons des sorciers très puissants qui défient Dieu le Père. « Ils » sont tellement sûrs d’eux, tellement sûrs de leurs pouvoirs que rien ne leur fait peur ! Rien, pas même le Christ ! Pas même la Croix ! Rien ne leur fait peur ! Pas même les Paroles du Coran !

Rien, ni personnes ne leur font peur ! "Ils" sont au-dessus des lois. "Ils" font des rites de sang très puissants afin de tuer à l’avance leurs victimes. "Ils" font un pré-travail et le reste se fait par des circonstances naturelles : accidents... maladies... décès qui sont naturels si on ne va pas chercher plus loin, si on ne regarde qu’au premier degré. »


Le 3 septembre 2019, Ange Didier précisait :

« J’ai été trahi par beaucoup. Je ne me suis pas assez méfié, de Molare en particulier. Il est une charogne. Il a beaucoup de sang sur les mains, beaucoup de rituels sacrificiels pour parvenir à ses fins, pour être adulé. Forte magie noire à son actif par intermédiaires : marabouts, sorciers, gris-gris. Tout y est passé.


DIEU VEILLE SUR SON TROUPEAU. IL AURA LE DERNIER MOT. »




7 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now