• Séraphina Husset

Ames libérées, Terre purifié

#Guere14, #France, #Allemagne, #Audelà,


« Durant la guerre de 1914-1918, la grande guerre, la Terre allait connaître une terrible épreuve : des morts par millions sans compter les blessés ; pour la plupart, des victimes innocentes ! Cette tragédie généra tant de souffrances que des familles en portent encore des traces dans leur cœur et dans leur mémoire cellulaire.

Beaucoup de ceux et celles qui décédèrent allèrent dans les sphères correspondant à leur état vibratoire. Mais, des milliers d’autres, TROP EN COLERE, choisirent de rester dans les plans proches de la Terre. Choix qui n’était pas sans conséquence ! »


*****


En ce jour du 11 novembre, la nation toute entière célèbre l’Armistice qui mit fin à la première guerre mondiale entre la France et l’Allemagne. Aux yeux des plus jeunes générations, cette tragédie collective peut sembler bien lointaine.

Cependant, ces générations peuvent faire un parallèle entre la guerre qui se déroule actuellement entre l’Ukraine et la Russie.

Là encore, des millions de civils et de soldats se sont trouvés mêlés à un conflit qui les dépasse totalement. En conséquence de quoi, des drames aux multiples visages, des familles désunies, des êtres chers séparés, des estropiés, des personnes traumatisées par des tortures, par ce qu’elles auront vu ou subi... Quand d’autres seront traumatisées à vie ou pour de très nombreuses années, suite aux décès d’un bien-aimé ou de plusieurs bien-aimés.


IL N’EST PAS DE GUERRE QUI NE SOIT UNE IMMENSE TRAGEDIE.


*****


Pour illustrer l’épreuve qu’endurent des millions de personnes prises dans la tourmente des guerres décidées au plus haut sommet de l’état, pour trop souvent, des raisons obscures, je vous invite à découvrir deux canalisations qui figurent dans Vers une nouvelle Humanité tome 1 aux pp. 78-85.

« Aidons la Terre à se libérer du poids du passé

Durant la guerre de 1914-1918, la grande guerre, la Terre allait connaître une terrible épreuve : des morts par millions sans compter les blessés ; pour la plupart, des victimes innocentes ! Cette tragédie généra tant de souffrances que des familles en portent encore des traces dans leur cœur et dans leur mémoire cellulaire.

Beaucoup de ceux et celles qui décédèrent allèrent dans les sphères qui correspondaient à leur état vibratoire. Mais, des milliers d’autres, trop en colère, choisirent de rester dans les plans proches de la Terre. Choix qui n’était pas sans conséquence !


Le 9 novembre 2013, le Christ me livra le message suivant :

« De nombreuses âmes vont être libérées, des milliers d’âmes. Elles vont pouvoir monter : oublier les affres de l’enfer. Elles vont PARDONNER. Accepter ce qui s’est passé. Elles vont être dirigées vers une sphère appropriée, une Terre parallèle. Elles vont pouvoir oublier leur terreur, leurs peurs, se défaire de leur colère.

Elles vont s’élever. Opérer un travail de guérison intérieure. Lourd karma à épurer pour beaucoup. Ces âmes tourmentées appesantissaient les énergies terrestres. Elles entretenaient la violence. Elles contribuaient à ralentir le Plan Divin, à annihiler certaines de Ses Energies.


La Terre se purifie. Ces âmes ont choisi, ont demandé à s’élever, après tant d’années de tourment, d’amertume, de recevoir la Lumière, d’être instruites par la Lumière, d’être nourries par la Lumière. Nous avons accédé à leur demande et nous les libérons des prisons intérieures dans lesquelles elles s’étaient, elles-mêmes, enfermées.

Elles ont choisi d’évoluer. Elles ont choisi de pardonner. Elles font un beau Cadeau à la Mère Terre, à leurs frères, à leur descendance. Elles dénouent des liens karmiques importants.

Elles libèrent la planète Terre. Elles ont compris que la vengeance, la haine étaient des fardeaux lourds à porter, qu’il leur incombait d’aller de l’avant, qu’elles se pénalisaient elles-mêmes. Elles veulent contribuer à l’Avènement de ce Nouveau Monde. Elles ont décidé d’y participer. Elles vont recevoir un Enseignement approprié.


Vous pouvez prier pour elles, les accompagner dans leurs changements intérieurs. Beaucoup vont choisir de se réincarner très rapidement dans la continuité de leur lignée. Vos âmes sont liées. La Terre se purifie de différentes façons, de différentes manières.

JE SUIS CELA.

JE SUIS L’ALPHA ET L’OMEGA. »


Le Christ me montra alors une sphère toute Lumière qui était à la fois une Porte énergétique qui permettrait à ces désincarnés de changer de Plan et la sphère vibrante des Energies d’Amour et de Lumière qui allaient les accueillir. Magnifique vision...


*****


Afin d’illustrer la souffrance des soldats et de leurs familles, je vous propose ce témoignage bouleversant que je canalisai en 1983. Ce tout premier message en provenance de l’au-delà me surprit, tant par sa teneur, que par son auteur : un soldat, Pierre, dont j’ignorais totalement l’existence, évoquait sa vie sur Terre, les circonstances de sa mort et l’apprentissage de sa nouvelle vie en tant que désincarné. En voici le début :


« Je veux l’embrasser. Je veux l’embrasser, je veux l’embrasser, je veux l’embrasser encore une fois avant de partir à la guerre. Je veux l'embrasser encore une fois avant de partir à la guerre de 1914. Ma famille habitait en Auvergne, près d'Aurillac. Je m'en souviens. Ma femme s'appelait Geneviève, et moi, je m'appelais Pierre. J'habitais, en Auvergne.

La guerre est arrivée. Je suis parti au front... Il faisait froid... Ma mère ne voulait pas que je parte là-bas… Ma mère ne voulait pas que je parte aussi loin... J'ai mal à mes genoux, j'ai mal à mes genoux. Mort, mort, mort, mort, mort ».

Tandis que ma main écrivait, Pierre imprimait dans mon esprit et dans mon cœur ce qu'il avait ressenti. Il continua : « J'ai mal à mes genoux. Au front, il pleuvait des bombes... mort, mort, mort… »

Au moment où il écrivit qu'il était mort, ma main ralentit... Ce soldat revivait sa souffrance physique, sa détresse, sa peur en quittant la Terre. Pendant quelques secondes je vécus les derniers instants de sa vie. J'avais la gorge nouée tellement je ressentais sa souffrance. J’étais emplie de Compassion. La communication s'interrompit pendant quelques instants. Je priai alors pour lui et j’attendis que la communication reprenne.


Pierre poursuivit : « Je suis heureux, je suis heureux maintenant... J'ai retrouvé ma sœur Alberte qui était morte avant moi, en 1908. Je n'oublierai jamais la guerre : c'était affreux. J'étais malheureux. J'avais froid, j'avais faim. J'habitais dans le Cantal. J’avais trente-huit ans, j'étais marié, j'avais quatre enfants, je les aimais beaucoup. Ils me manquaient tellement. Je ne les oubliais pas. Ils me manquaient tellement...

Ma mère est à côté de moi, elle veut vous dire bonjour. J'habitais avec mes parents à la ferme. J'avais une jolie ferme. Je suis heureux maintenant, très heureux. Je parle beaucoup avec des gens que je ne connaissais pas avant de venir ici. Maman me demande si elle peut vous parler maintenant. Oui, ma mère veut vous causer. »


La mère de Pierre prit la parole et me dit : « Madame, je m'appelle Honorine. Mon fils est mort en 1916. Je m'en souviens encore, il faisait chaud. Mon mari s'appelait Gaston, il était fermier. Ma mère s'appelait Marguerite. Je suis heureuse ici, je vis avec mes enfants qui sont morts. Pierre est mort à la guerre en 1916. J'ai été très malheureuse, je l'ai attendu tous les jours au début et puis, un jour, j'ai appris qu'il était mort. C'était affreux, je l'aimais beaucoup.

Sa femme Geneviève me disait toujours : Il reviendra, mère, il reviendra. Il n'est jamais revenu ! […] »

*****


Chers amis,


Depuis des années, je vois avec les yeux de mon âme que d’ici à 2028-2032, les grands tourments auront quitté la Terre.

Nous, Travailleurs de Lumière, Piliers de Lumière infatigables, soutenus par les Grandes Hiérarchies des Plans Célestes, nous ouvrons en permanence pour instaurer ce monde de Paix, de Joie, de Fraternité. Continuons dans nos coeurs, nos âmes et nos esprits d’élaborer cette Nouvelle Terre.


A L’INSTAR DE THOT L’ATLANTE, LE MAITRE DES MAITRES,

NE REGARDONS QUE LE BUT A ATTEINDRE.



70 vues

Posts récents

Voir tout